"Je n'ai pas dormi de la nuit, je m'inquiétais pour Patrick", témoigne Isabelle Balkany

La première adjointe au maire de Levallois-Perret espère pouvoir rendre visite à son mari, incarcéré depuis vendredi à la prison de la Santé, dans la semaine. 

Isabelle Balkany vendredi 13 septembre devant le tribunal correctionnel de Paris. 
Isabelle Balkany vendredi 13 septembre devant le tribunal correctionnel de Paris.  (MAXPPP)

"Maitre Dupond-Moretti et Maitre Vey m'ont dit que mon Patrick était tel qu'il est toujours : positif et droit dans ses bottes", a réagi Isabelle Balkany ce samedi 14 septembre alors qu'elle déambulait dans les rues de Levallois-Perret. 

"Il a dit à ses avocats qu'il m'aimait et il voulait qu'ils me transmettent ce message", a confessé celle qui assure désormais l'intérim de maire de la commune des Hauts-de-Seine.

Patrick Balkany a été condamné vendredi à 4 ans de prison avec mandat de dépôt. Isabelle Balkany a elle été condamné à 3 ans de prison. Les deux ont interjeté appel. 

Une discussion au téléphone

Isabelle Balkany a pu discuter rapidement avec son mari au téléphone. Elle s'est assuré que celui-ci avait pu prendre ses médicaments. Pour autant, Isabelle Balkany a témoigné de son inquiétude, devant une dizaine de journalistes : "Je n'ai pas dormi de la nuit. Je m'inquiétais pour Patrick. J'ai été rassurée quand ses avocats m'ont dit qu'il avait dormi."

Interrogée sur la possibilité de rendre visite à son mari en prison, Isabelle Balkany s'est montrée prudente : "Il y a deux tonnes de papiers à réunir, puisque l'on est en France. C'est administrativement compliqué. L'un des avocats de Patrick m'a dit que ce ne serait pas lundi, plutôt dans la semaine mais on ne sait pas exactement quand."

Ce samedi matin Antoine Vey et Eric Dupond-Moretti ont pu se rendre à la prison de la Santé à la rencontre de leur client. Sur franceinfo, Eric Dupond-Moretti s'est une nouvelle fois indigné de ce placement en détention. "On nous explique qu'il pourrait prendre la fuite. C'est de la foutaise", a-t-il jugé.