Sénat : deux sièges pour le FN

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 29/09/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Les résultats définitifs au Sénat. La gauche perd 21 sièges et n'en compte plus que 156. La droite et le Centre: 190 au total, donc la majorité. et le Front National : deux sièges. Le FN a ratissé au-delà de ses grands électeurs. Exceptionnellement, le FN ouvre son Bureau politique à la presse. Cet après-midi, il expose fièrement les 2 premiers sénateurs de son histoire : Stéphane Ravier et David Rachline.

Que comptez-vous apporter au Sénat.

Du sang neuf politique.

Il ne compte que 1.040 grands électeurs estampillés FN, mais le parti a recueilli 3.972 voix, près de 4 fois plus. Qui sont ces grands électeurs qui ont voté pour lui ? Nous sommes allés à leur rencontre. Dans cette commune de 5.000 habitants, dans le Var, cette conseillère municipale divers droite a choisi le FN. A cause de sa campagne pour la défense des petites communes. L'étiquette FN n'a pas été un obstacle.

Nous étions une liste de droite, on l'assume.

Mais pas d'extrême droite.

Qui met la limite ? Quelqu'un qui me parle de projets qui correspondent à ce que je pense aura mon soutien.

Dans le Var l'équipe de David Rachline a quadrillé le département et ciblé les simples conseillers municipaux. Appels et lettres personnalisées, avec une promesse: les aider au quotidien.

Ils ne se sentaient pas respectés, ils avaient l'impression qu'ils ne faisaient que remplir des listes. Quand la ville était gagnée, on n'avait plus besoin d'eux.

La technique a payé partout en France. En Seine-Maritime, 52 grands électeurs, 161 voix. Dans l'Aisne et dans l'Ain, un carton électoral. Une implantation que Marine Le Pen espère confirmer l'an prochain, lors des élections régionales et départementales.

On va un peu plus loin ce soir sur ces deux sénateurs du Front National. Leur parti se prononce contre le cumul des mandats. Vont-ils montrer l'exemple.

Quand le Front national évoque le cumul des mandats, voilà ce qu'on a l'habitude d'entendre.

Le cumul en toutes choses est dangereux. Il faut éviter de cumuler dans la vie.

Certains élus veulent tout contrôler.

Marine Le Pen avait pris un engagement en avril 2013.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==