VIDEO. En pleine crise en Ukraine, un équipage russo-occidental rejoint l'ISS

Il est le premier à s'y rendre à bord d'une fusée russe Soyouz depuis que l'accès de tension, provoqué par la crise en Ukraine, entre Russes et Occidentaux a menacé leur coopération spatiale.

APTN

Ce lancement est le premier depuis que l'accès de tension entre Russes et Occidentaux, provoqué par la crise en Ukraine, a menacé leur coopération spatiale. Une fusée russe Soyouz a décollé du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, à 19h57 GMT, mercredi 28 mai, emportant trois astronautes, un Russe, un Allemand et un Américain, vers la Station spatiale internationale (ISS). Le vaisseau s'est arrimé au module russe de l'ISS à 01h44 GMT, jeudi 29 maiLe nouvel équipage entame une mission scientifique de 167 jours, avec un retour sur Terre prévu en novembre.

"L'espace est sans frontières" 

Bien que la crise en Ukraine complique les relations entre la Russie et les pays occidentaux, les deux entités sont condamnées à s'entendre puisque les vaisseaux russes Soyouz sont encore aujourd'hui le seul moyen d'acheminer et de rapatrier les équipages de la Station spatiale internationale. Piquée au vif par les sanctions occidentales à son encontre, la Russie a toutefois annoncé en mai ne pas avoir l'intention de prolonger l'exploitation de l'ISS au-delà de 2020, comme le souhaitent les Américains.

A la veille du décollage, lors d'une conférence de presse, le cosmonaute russe Maxim Surayev et ses homologues américain Reid Wiseman et allemand Alexander Gerst ont été interrogés par un journaliste leur demandant si la crise en Ukraine avait affecté leurs relations. Les trois hommes se sont enlacés amicalement en guise de réponse. "L'espace est sans frontières, nous volons vers une station spatiale internationale où nous réalisons des expériences qui sont bénéfiques pour chacun d'entre nous. Elles sont bénéfiques pour toute l'humanité", a ensuite plaidé Alexander Gerst.

Une fusée russe Soyouz décolle, le 28 mai 2014, du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, emportant un Russe, un Américain et un Allemand vers la Station spatiale internationale (ISS).
Une fusée russe Soyouz décolle, le 28 mai 2014, du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, emportant un Russe, un Américain et un Allemand vers la Station spatiale internationale (ISS). (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)