Ce que l'on sait du météore qui a illuminé le ciel de Bretagne

Une boule de feu, visible principalement en Bretagne et en Normandie, a traversé le ciel dans la soirée du dimanche 5 septembre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Capture d'écran de la webcam du port d'Arzal (Morbihan).  (VIEWSURF.COM)

Les images sont impressionnantes. Le ciel de l'ouest de la France a été vivement illuminé dimanche 5 septembre, peu avant minuit, par un météore. Le phénomène a été observé en Bretagne, en Normandie et également dans le sud de l'Angleterre.

Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait de cet événement spectaculaire.

Un phénomène visible jusqu'en Angleterre

Peu avant minuit, à 23h47, une boule de feu illumine le ciel quelques secondes, avant de s'éteindre. Une apparition capturée par les webcams de plusieurs ports français. "Il y a manifestement un objet important qui est rentré dans l'atmosphère", commente pour franceinfo Francis Rocard, astrophysicien et responsable des programmes d'exploration du système solaire au Centre national d'études spatiales (Cnes).

Selon le directeur de France Bleu Breizh Izel, Gurvan Musset, ce flash a été accompagné du bruit d'une "grosse explosion", probablement celle de l'objet au contact de l'atmosphère. Le phénomène a entraîné de nombreux appels aux pompiers et à la gendarmerie d'habitants inquiets, précise Le Télégramme. Selon le programme de science participative Vigie-ciel, l'objet céleste est entré dans l'atmosphère au sud de la Bretagne et a survolé la région sur un axe reliant Douarnenez à Morlaix. Le phénomène a également été visible depuis l'Angleterre, comme le montrent ces images du port de Southampton.

Un bolide certain, une météorite possible

Il est encore trop tôt pour affirmer qu'une météorite est tombée sur Terre. Comme l'explique le Centre national d'études spatiales, une météorite est un "fragment d’astéroïde ou de comète de taille variable, rocheux ou métallique, circulant dans l’espace et capable de parvenir à la surface d’un astre". Or, pour l'instant, nous ne disposons pas de preuve que des morceaux de l'objet ont touché le sol de notre planète.

En suivant le lexique utilisé par l'Observatoire de Paris, on peut plus sûrement parler de météore, "un phénomène lumineux provoqué par l'entrée dans l'atmosphère d'un débris d'astéroïde", voire de bolide, un "météore de très grande intensité lumineuse, plus brillant que Vénus, la plus brillante des planètes". "Compte tenu de l'intensité lumineuse de l'objet, je ne serais pas étonné que l'on considère qu'il y ait eu une météorite au sol", estime Francis Rocard. Mais, "si le fragment est tombé dans l'eau, on ne le retrouvera jamais".

Un phénomène fréquent

Impressionnant visuellement, le phénomène n'a cependant rien d'exceptionnel. "Des météorites qui tombent sur Terre, c'est un phénomène fréquent, quotidien, contextualise Francis Rocard. Mais comme la Terre est constituée aux trois quarts d’eau, la plupart finissent dans l'eau et on ne les retrouve jamais." Ce genre de manifestation est parfois encore plus spectaculaire et dangereux qu'en Bretagne. En 2013, une pluie de météorites avait fait un millier de blessés à Tcheliabinsk (Russie). "Les gens s'étaient approchés des fenêtres pour regarder et toutes les vitres s'étaient brisées à cause de l'onde de choc de l'explosion", raconte Francis Rocard.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espace

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.