Donner son sang même pendant les vacances scolaires

On y pense moins pendant les vacances et pourtant le don du sang est nécessaire. Les besoins restent importants, mais la fréquentation des centres est en baisse. Exemple dans un établissement d'Arras dans le Pas-de-Calais.

France 2

En cette période de vacances, ce centre de dons est bien moins rempli qu'en temps normal. Rares sont les courageux à avoir fait le déplacement. "C'est une habitude de venir donner mon sang tous les deux mois. J'ai un sang qui est intéressant pour l'établissement puisque je suis A négatif. Donc je n'oublie jamais de venir", raconte Jean-Patrick Tératé, donneur. "Ça ne coûte rien de donner son sang. C'est un bon geste et en plus ça fait plaisir de pouvoir aider les autres", témoigne de son côté, Marc-Antoine, donneur.

Les stocks de sang sont bas

Air conditionné, télévision, collation, tout est fait pour inciter les donneurs à revenir. Mais il manque du sang pour cet été et les stocks sont bas. "On est dans une situation exceptionnelle. On a l'effet des vacances scolaires comme tous les ans, mais en plus on a eu la Coupe du monde. Les gens pensaient plus football que sang", explique Nathalie Brasseur, médecin responsable de l'EFS d'Arras. Les points de collecte de l'Établissement français du sang (EFS) sont ouverts un peu partout en France du lundi au samedi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme donne son sang à Tours (Indre-et-Loire), le 21 décembre 2017.
Une femme donne son sang à Tours (Indre-et-Loire), le 21 décembre 2017. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)