Santé mentale : le numéro national de prévention du suicide va être lancé vendredi, annonce Olivier Véran

"Gratuit, accessible 7 jours sur 7 et 24h/24, depuis tout le territoire national, ce numéro permettra d'apporter une réponse immédiate aux personnes en détresse psychique et à risque suicidaire", a précisé le ministre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Olivier Véran tient une conférence de presse à Paris, le 26 août 2021. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Promis en juillet 2020 dans le cadre du "Ségur de la santé", le nouveau numéro national de prévention du suicide entrera "en fonctionnement" vendredi 1er octobre, a annoncé le ministre de la Santé. "Gratuit, accessible 7 jours sur 7 et 24h/24, depuis tout le territoire national, ce numéro permettra d'apporter une réponse immédiate aux personnes en détresse psychique et à risque suicidaire", a déclaré Olivier Véran en ouverture des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie, lundi 27 septembre.

"Au bout du fil, des professionnels de santé, formés, mobilisés, en lien avec des acteurs du soin de chaque territoire, pourront apporter des réponses adaptées à toute situation", a-t-il ajouté. Ce nouveau numéro vert doit compléter le système "de rappel et de suivi des personnes ayant fait une tentative de suicide" VigilanS, créé en 2015 dans les Hauts-de-France.

A ce jour "déployé dans 12 régions métropolitaines sur 13 et dans deux régions d'outre-mer, il le sera dans l'ensemble des régions avant la fin de cette année", a affirmé Olivier Véran, précisant que "près de 15 000 patients" y ont eu recours en 2020 et déjà "10 000 début juin de cette année".


Si vous avez besoin d'aide, si vous êtes inquiet ou si vous êtes confronté au suicide d'un membre de votre entourage, il existe des services d'écoute anonymes. La ligne Suicide écoute est joignable 24h/24 et 7j/7 au 01 45 39 40 00. D'autres informations sont également disponibles sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique de santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.