Affaire Naomi : harcelé, le Samu de Bayonne porte plainte, un suspect en garde à vue

Le Samu de Bayonne a porté plainte après avoir été harcelé par un homme l'accusant d'être responsable de la mort de Naomi Musenga. Un suspect a été interpellé et placé en garde à vue.

Une opératrice du centre d\'appel de secours de Vailhauques, dans l\'Hérault.
Une opératrice du centre d'appel de secours de Vailhauques, dans l'Hérault. (ESDOURRUBAILH / MAXPPP)

Le Samu de Bayonne a porté plainte jeudi 10 mai après avoir été harcelé par un homme l'accusant d'être responsable de la mort de Naomi Musenga, rapporte France Bleu Pays Basque. Un suspect a été interpellé et placé en garde à vue au commissariat de Bayonne.

Le mercredi 9 mai, vers 22 heures, en pleine affluence d'appels au secours, le régulateur du Samu de Bayonne a reçu le coup de téléphone d'un homme "très agressif" qui s'est mis "à insulter" le Samu en disant : "Vous êtes responsables de la mort de Naomi, c'est vous qui êtes responsables", a raconté le docteur Tarak Mokni, chef du service au centre hospitalier de la côte basque. L'individu va renouveler son appel 18 fois, incitant le Samu à prévenir la police.

"Les équipes sont doublement touchées"

Rapidement identifié, un suspect est interpellé peu après. Manifestement ivre, il est placé en cellule de dégrisement au commissariat de Bayonne avant d'être placé en garde à vue. Dans la foulée, Tarak Mokni a porté plainte, au nom du Samu de Bayonne, ainsi que le médecin régulateur concerné en son nom propre.

En portant plainte, le Docteur Mokni a voulu mettre le holà au malaise, qui s'est aggravé, a-t-il expliqué, depuis les révélations sur la mort de Naomi Musenga en décembre 2017 à Strasbourg, quelques heures après que la jeune femme a appelé, en vain, le Samu local qui a refusé de la prendre en charge. "Les équipes sont doublement touchées", a témoigné le patron du Samu de Bayonne. "D'abord par ce que vit la famille de Naomi, ensuite par ce qu'elles vivent elles-mêmes. Elles ont perdu de la crédibilité", a-t-il ajouté.