Cet article date de plus de trois ans.

Codéine : la liste des médicaments nécessitant une ordonnance dévoilée

L'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié, lundi 17 juillet, la liste des médicaments contenant entre autres de la codéine, et désormais disponibles uniquement sur ordonnance. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des médicaments contenant de la codéine, dans une pharmacie de Quimper (Finistère), le 18 juillet 2017. (FRED TANNEAU / AFP)

Il faudra maintenant une ordonnance pour obtenir ces médicaments. L'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), a publié lundi 17 juillet la liste des médicaments contenant de la codéine, du dextrométhorphane, de l'éthylmorphine ou de la noscapine, et désormais uniquement disponibles sur ordonnance. 

Cette liste intervient après la décision, mercredi 12 juillet par le ministère des Solidarités et de la Santé, de rendre obligatoire une ordonnance pour tous les médicaments contenant ces produits dérivés de l'opium. L'arrêté, à effet immédiat, a mis un terme à la vente de ces médicaments sur les sites internet des pharmacies. 

Parmi les médicaments nécessitant désormais une ordonnance, l'ANSM recense plusieurs types de sirops (Humex, Drill, Neo-Codion ou encore Vicks). Des comprimés contre la douleur sont également cités. L'agence rappelle également les noms des médicaments contenant de la codéine et nécessitant déjà une prescription médicale. 

Le "Purple Drank" en ligne de mire

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a souhaité "mettre un terme à des pratiques addictives dangereuses et potentiellement mortelles" avec l'arrêté du 12 juillet, interdisant la vente sans ordonnance de ces médicaments. Elle faisait référence au phénomène du "Purple Drank", le fait de mélanger des médicaments à base de codéine avec de l'alcool fort. La codéine est ainsi utilisée comme une forme de drogue par de plus en plus d'adolescents et de jeunes adultes en France.

Cette "mode" a déjà provoqué la mort de deux adolescents depuis le début de l'année, a précisé le ministère des Solidarités et de la Santé dans un communiqué, mercredi 12 juillet. En deux ans, 30 cas "graves" liés au "Purple Drank" ont été relevés.   

Voici la liste des médicaments contenant notamment de la codéine, nécessitant désormais une ordonnance :

Capture d'écran de la liste des médicaments contenant notamment de la codéine, publiée par l'ANSM lundi 17 juillet.  (CAPTURE D'ECRAN ANSM)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.