Passage à l'heure d'été : non, ce n'est pas la dernière fois

Ce dimanche 28 mars devait être le dernier changement d'heure en Europe. Mais ce ne sera finalement pas pour cette année. Le Brexit et la crise du Covid-19 ont fait évoluer les priorités des États membres de l'UE.

Article rédigé par
Antoine Jeuffin - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Ne plus changer d'heure? La proposition divise en Europe (JEAN-LUC FL?MAL / BELGA MAG)

Dimanche 28 mars, c'est le passage à l'heure d'été. Un peu de sommeil en moins donc, et des montres et réveils à avancer d'une heure. À 2h du matin, il est donc 3h. Les Français sont accoutumés à ce changement bisannuel instauré dans le pays en 1976. Cette année, cela aurait dû être le dernier passage à l'heure d'été... Et pourtant ce n'est finalement pas pour tout de suite.

Un problème de coordination

C'est la Commission européenne qui avait proposé, en septembre 2018, de mettre fin au changement d'heure partout en Europe. L'échéance était d'abord fixée pour 2019 avant que le Parlement européen ne vote un report à 2021. Sauf qu'aujourd'hui, le contexte européen a changé. C'est ce qu'explique Sabine Thillaye, députée LREM d'Indre et Loire, présidente de la commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale : "La réforme est bloquée en raison du changement de priorités politiques : la crise sanitaire en cours bien sûr mais également le Brexit. Il faut se rappeler que la dernière fois que les ministres européens se sont réunis sur cette thématique, c'était le 2 décembre 2019"

C'est la coordination entre les pays qui pose problème. Parce que cette réforme peut être très compliquée à mettre en place dans une région transfrontalière par exemple, ça peut notamment impacter les transports et le commerce.

Sabine Thillaye députée LREM d'Indre et Loire, présidente de la commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale

franceinfo

En effet, chaque État membre doit décider s'il reste à l'heure d'été ou à l'heure d'hiver. Toute l'Europe ne sera donc pas forcément à la même heure quand la réforme sera appliquée, et ça n'est pas pour demain. Il y a deux ans, lors d'une consultation en ligne lancée par l'Assemblée nationale, plus de deux millions de français s'étaient exprimés sur le sujet. C'est l'heure d'été qui a été préférée à 59%.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.