Ados : le sommeil, ça s'apprend

Ce vendredi 16 mars est la journée mondiale du sommeil. Chez les jeunes, 88% des 15-24 ans dorment trop peu. La lumière bleue émanant de leurs écrans est au banc des accusés.

France 2

Pour ces élèves de 3e, c'est un cours un peu spécial. Un médecin vient leur parler du sommeil des jeunes. Ordinateurs, téléphones portables et tablettes ont envahi leurs chambres à coucher. Dans cette classe, les écrans sont perçus comme des compagnons indispensables au moment de se mettre au lit. "Je prends du temps à m'endormir si je n'ai pas ma tablette", reconnaît un élève.

Instaurer un couvre-feu numérique

Un manque de sommeil préjudiciable pour leur santé. "Il y a des conséquences sur l'apprentissage, la synthèse, la mémoire... Leur cerveau est en pleine maturation, c'est là où tout se construit. Les mauvais dormeurs auront de mauvais résultats scolaires, et ça aura un impact sur tout le restant de leur vie", prévient le docteur Lionel Lerousseau, spécialiste du sommeil. Les solutions pour mieux dormir : un couvre-feu numérique. Couper son téléphone une heure avant d'aller se coucher, et privilégier une activité relaxante comme la lecture.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les troubles du sommeil affectent 37% des Français, selon une étude de l\'institut national du sommeil et de la vigilance et de la MGEN publiée en 2014.
Les troubles du sommeil affectent 37% des Français, selon une étude de l'institut national du sommeil et de la vigilance et de la MGEN publiée en 2014. ( GETTY IMAGES )