Martinique : un couvre-feu instauré face à la gravité des tensions

Publié
Martinique : un couvre-feu instauré face à la gravité des tensions
France info
Article rédigé par
M. De Chalvron, J.-J. Buty, L. Lavieille - franceinfo
France Télévisions

Après de nouveaux incidents en Martinique, mercredi 24 novembre, un couvre-feu a été instauré par le préfet. Les négociations entre les syndicats et le préfet ont échoué.

À Fort-de-France, en Martinique, les barrages se multiplient et la tension monte. Les manifestants bloquent les accès à certaines routes, au grand dam des habitants, parfois agressés. Mercredi 24 novembre, la situation est montée en tension durant la soirée, avec de nombreux feux sauvages déclarés dans l'île et le pillage de nombreuses boutiques. Au réveil, les pompiers sont toujours en activité afin d'éteindre les feux de nuit.

"Tant que les sites ne sont pas sécurisés, nous n'intervenons pas"


Les sites touchés par des feux sauvages sont désormais devenus dangereux et instables. Les pompiers sont donc confrontés à un danger supplémentaire. "Tant que les sites ne sont pas sécurisés, nous n'intervenons pas", déclare le capitaine Valérie Bazin, du Service territorial d'incendie et de secours en Martinique. Malgré les discussions entamées, il faudra énormément de temps avant de faire tomber les nombreuses barrières encore présentes sur l'île. La contestation publique contre le pass sanitaire semble "compliquée à arrêter", ajoute Marc de Chalvron, envoyé spécial à Fort-de-France, en Martinique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.