Vrai ou fake : l’épidémie disparaît-elle vraiment à Marseille ?

Le professeur Didier Raoult annonce dans une vidéo que l’épidémie est en train de disparaître à Marseille (Bouches-du-Rhône). Une affirmation contestée par certains de ses confrères.

FRANCEINFO

« Pour nous, l’épidémie est en train de disparaître progressivement », voilà ce qu’affirme dans une vidéo le professeur Didier Raoult au sujet l’évolution du coronavirus à Marseille (Bouches-du-Rhône). Une conclusion qui se base sur le nombre de personnes testées positives  au Covid-19 mais qui semble prématurée pour d’autres spécialistes. « Les personnes positives, ce n’est pas un bon indicateur parce que c’est un indicateur subjectif qui dépend de qui vous avez testé. Le chiffre qu’il faut qu’on regarde, le chiffre le plus sûr est le nombre de personnes qui arrive en soins intensifs », juge Jean-Stéphane Dhersin, mathématicien au CNRS et spécialiste de la modélisation des épidémies.

La fin de l’épidémie liée à la météo ?

Parmi les possibilités évoquées par le professeur Didier Raoult, l’arrivée de la chaleur au printemps pourrait jouer un rôle dans la disparition progressive de l’épidémie. Une hypothèse partagée notamment par le président de la République Emmanuel Macron qui relaie que « les choses peuvent varier en fonction des saisons et des géographies. » Une étude réalisée sur certains types de coronavirus en 2003 a seulement prouvé qu’ils n’étaient plus infectieux à partir de 56 degrés.

Le JT
Les autres sujets du JT
(GERARD JULIEN / AFP)