Vidéo Pass sanitaire en entreprise : pour Julien Bayou, "ça ressemble à une obligation vaccinale"

Publié
Article rédigé par
Radio France

Une concertation a lieu lundi matin sur le sujet mais, comme la CGT, Julien Bayou craint qu'Emmanuel Macron fasse "comme d'habitude, en décidant de tout, tout seul, tout le temps".

"Ça ressemble clairement à une obligation vaccinale et tout ce qui s'apparente à une obligation vaccinale me pose un problème éthique", a dénoncé Julien Bayou, secrétaire national d’Europe Ecologie Les Verts (EELV), lundi 20 décembre sur franceinfo, concernant la volonté de l'exécutif d'étendre le pass sanitaire aux entreprises en l'imposant à tous les salariés. "Nous sommes sur la ligne de l'OMS, l'Organisation mondiale de la Santé, convaincre plutôt que contraindre", a-t-il rappelé, estimant que contraindre est "contre-productif".

>> Covid-19 : "Le pass vaccinal est une forme déguisée d'obligation vaccinale", assume Olivier Véran

Alors que le gouvernement concerte syndicats et patronat, lundi matin, à ce sujet, le secrétaire national d’Europe Ecologie Les Verts a dit espérer "qu'il entendra les réserves tant des employeurs que des salariés", mais craindre qu'il fasse "comme d'habitude, en décidant de tout, tout seul, tout le temps". Selon lui, "le fait de pouvoir priver, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, une partie entière de la population de sa vie sociale par une décision prise seule par le président" est "un glissement dangereux" qu'il ne "veut pas léguer aux générations futures".

Proposer le vaccin sur le lieu de travail

Julien Bayou a appelé à "aller chercher les personnes isolées" ou celles "qui n'ont pas la latitude pour se faire vacciner" en raison de leur métier et de leur emploi du temps en leur permettant de se faire vacciner sur leur lieu de travail. "L'inspection du travail pourrait être renforcée, la santé au travail pourrait inciter à vacciner et les médecins pourraient pratiquer la vaccination dans les grandes entreprises, notamment vis-à-vis des sous-traitants", a suggéré Julien Bayou. "Il y a des personnes réticentes au vaccin, c'est dramatique, moi j'appelle, j'implore chacun à se faire vacciner, à faire cette troisième dose pour pouvoir passer des fêtes de fin d'année plus sereines notamment au contact des personnes plus âgées", a-t-il insisté.

>> Pass sanitaire en entreprise : "Nous y sommes opposés parce que ça correspond à une obligation vaccinale", selon la CGT

Julien Bayou a également dénoncé "une sorte d'hypocrisie complète" autour des brevets des vaccins. "Pourquoi ne libère-t-on pas les brevets ? Cela fait un an et demi qu'on le réclame", a-t-il lancé. Pour lui Covax, l'initiative ayant pour but d'assurer un accès équitable à la vaccination contre le Covid-19 dans 200 pays, "est un échec, utilisé comme une diversion pour éviter de libérer les brevets". "Il y a une hypocrisie complète, en particulier de la France, qui au niveau européen ne se bat pas pour faire de cette libération des brevets une réalité", a-t-il conclu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.