VIDEO. Covid-19 : Roselyne Bachelot "fait tout pour que soit possible" une réouverture des lieux culturels début février, sans prendre d'engagement

"Je veux donner un message d’espoir : les festivals d’été, on doit pouvoir y arriver", a également affirmé la ministre de la Culture.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Je fais tout pour que ce soit possible", a déclaré Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, vendredi 8 janvier sur franceinfo, à propos de la réouverture possible des lieux culturels début février. Le Premier ministre Jean Castex, qui la reçoit vendredi, n'a annoncé la veille "aucun assouplissement" de la fermeture des musées, cinémas, théâtres et salles de spectacle.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus en France dans notre direct

"Nous sommes en pleine incertitude", s'est justifiée Roselyne Bachelot. "Nous n'avons pas encore le résultat de ce qui s'est passé pendant les fêtes de fin d'année, et en particulier pendant le réveillon du Nouvel An, qui est en général plus festif que le réveillon de Noël."

Ne recommençons pas à enfermer la décision politique dans des dates. Je ne prends pas d'engagement.

Roselyne Bachelot

à franceinfo

La ministre a refusé de donner la moindre perspective : "Ne m'enfermez pas, je vous en prie, dans une annonce où je dirais que les salles de spectacles vont rouvrir début février. Je fais tout, je travaille avec les responsables du spectacle vivant et du cinéma pour que ce soit possible, mais je ne prends pas d'engagement."

Les musées avant les cinémas

Roselyne Bachelot a évoqué un "calendrier glissant", qui pourrait se mettre en place. "Nous travaillons à un échelonnement" de réouverture des musées, des cinémas et des salles de spectacles vivants, a-t-elle annoncé. Les musées et les monuments pourraient rouvrir en premier, "avec des conditions de jauges qui sont à étudier".

Roselyne Bachelot a dit avoir regardé "avec beaucoup d'intérêt" l'expérience scientifique espagnole lors d'un concert en décembre à Barcelone. Une expérience impulsée par l'hôpital universitaire allemand Trias i Pujol de Badalone et la Fondation de lutte contre le sida et les maladies infectieuses. 463 personnes portant un masque FFP2, toutes testées négatives au coronavirus, ont pris place dans une salle bien aérée et à moitié remplie. Résultat, aucun participant n'a été infecté par le covid-19. "C'est une expérimentation que j'ai regardée évidemment avec beaucoup d'intérêt. On va en parler avec les professionnels du spectacle cet après-midi", a indiqué la ministre.

"On croise les doigts" pour les festivals

"On va en discuter avec les professionnels pour voir comment on pourrait avancer avec des conditions qui sont effectivement très strictes, qui imposeraient au minimum le fait d'avoir un test négatif pour rentrer dans les salles. Je trouve que ce serait une excellente chose. Cela suppose de labéliser des salles", a expliqué Roselyne Bachelot.

"Je veux donner un message d’espoir : les festivals d’été, on doit pouvoir y arriver", a enfin déclaré Roselyne Bachelot. "Je suis confiante." Interrogée plus précisément sur la tenue du festival de Cannes cet été : "On croise les doigts", a-t-elle répondu.

Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, était l\'invitée de franceinfo vendredi 8 janvier 2021.
Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, était l'invitée de franceinfo vendredi 8 janvier 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)