Vidéo Covid-19 : "Ce qui m'inquiète, c'est la quatrième vague sociale qui arrive", alerte Alexis Corbière, député La France Insoumise

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le député de Seine-Saint-Denis insiste également sur le respect des protocoles sanitaires. "La date du 19 mai ne signifie pas que le Covid n'est plus là".

Alors que le gouvernement atteindra samedi 15 mai au soir l'objectif des 20 millions de Français vaccinés et que les terrasses des bars et restaurants rouvriront dans quelques jours, le député La France Insoumise de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière, s'inquiète sur franceinfo de "la quatrième vague sociale qui arrive".

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid dans notre direct.

Concédant que depuis plusieurs semaines, la situation sanitaire semble bien s'améliorer en France, le député Insoumis alerte : "Ce qui m'inquiète, ce sont des plans de licenciements qui se multiplient, qui vont faire très mal. Il y a 7 millions de gens inscrits à Pôle emploi actuellement", développe-t-il, ajoutant qu'"un million de gens supplémentaires sont passés sous le seuil de pauvreté, voire plus, comme nous le disent toutes les associations qui interviennent sur ce secteur-là."

Alexis Corbière appelle également le gouvernement à "faire mieux" sur la campagne de vaccination, estimant qu'on "aurait besoin de plus de centres de vaccination de proximité". Le député invite également à la prudence et à l'application de protocoles sanitaires stricts.

"Il ne faut pas donner l'impression que l'on va pouvoir très rapidement reprendre une vie normale."

Alexis Corbiere, député La France Insoumise de Seine-Saint-Denis

à franceinfo

Alexis Corbière rappelle que "l'année dernière, le déconfinement avait été raté. On avait passé un été quasi normal et puis, on s'est retrouvé avec une année supplémentaire fichue à terre. La date du 19 mai ne signifie pas que le Covid n'est plus là".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.