Vrai ou Fake : l'OMS "défavorable" à la troisième dose de vaccin ?

Publié
Vrai ou Fake : l'OMS "défavorable" à la troisième dose de vaccin ?
Article rédigé par
France Télévisions

Les "antivaccins" sont défavorables à la dose de rappel et affirment qu'elle n'est pas recommandée par l'Organisation mondiale de la Santé. Les équipes de Vrai ou Fake analysent cette affirmation.

Concernant la troisième dose du vaccin du Covid-19, certains internautes ont un argument, l'OMS y serait défavorable. L'Organisation mondiale de la Santé s'est prononcée à plusieurs reprises concernant la troisième dose. En juillet dernier, son directeur estimait décevante la décision des pays riches de se tourner vers les doses de rappel. Mais c'était pour des questions d'égalité par rapport à l'accessibilité du vaccin. "L'écart mondial en matière d'approvisionnement en vaccin est extrêmement inégal et inéquitable", explique Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Priorité aux pays pauvres

Cette position de l'OMS repose donc sur une logique. Avant de généraliser la troisième dose à toute la population des pays riches, la priorité doit être donnée à ceux qui n'ont pas reçu de doseUne idée répétée récemment par la scientifique en chef de l'OMS. Pour elle, la troisième dose est utile pour les personnes âgés et immunodéprimés. "Nous n'avons pas encore atteint le niveau requis pour la primo-vaccination. L'objectif mondial est de 70% de la population de tous les pays d'ici au milieu de l'année prochaine. Nous en sommes très loin dans de nombreux pays", rapporte Soumya Swaminathan, la scientifique en chef de l'OMS.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.