Vaccins contre le Covid-19 : le gouvernement lance la semaine prochaine sa campagne de communication

Des dépliants seront diffusés d'ici la fin de semaine prochaine dans les centres de vaccination et chez les médecins, avant la diffusion à partir du mois de février de spots dans les médias.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une infirmière fait une injection d'un vaccin contre le Covid-19 à un homme âgé, dans un centre de vaccination, à Montpellier le 19 janvier 2021. (PASCAL GUYOT / AFP)

Alors que les critiques se poursuivent autour de l'organisation de la vaccination, le gouvernement va lancer la semaine prochaine une vaste campagne de communication pour promouvoir le vaccin contre le Covid-19, selon les informations recueillies mardi 19 janvier par franceinfo de source gouvernementale.

>> Covid-19 : suivez les dernières actualités dans notre direct

La campagne de communication, conduite par le ministère de la Santé, se fera en deux temps, avec d'abord la diffusion de dépliants d'ici la fin de semaine prochaine dans les centres de vaccination et chez les médecins. Le document contiendra des informations pratiques : qui est concerné ? Où et quand se faire vacciner ? Doit-on se faire vacciner si on a déjà eu le Covid-19 ?

Deuxième étape à partir de février : la campagne de communication s'élargit aux médias, avec la diffusion de spots télé/radio et des déclinaisons dans la presse écrite, web et sur les réseaux sociaux.

"Se vacciner, se protéger"

Les documents mettront en avant un slogan : "Vaccin Covid-19, se vacciner, se protéger", ainsi qu'un logo, un V en forme de case cochée dans un bouclier. Ce logo a fait sa première apparition la semaine dernière, lors d'une conférence de presse du gouvernement.

Le logo de la campagne de communication pour la vaccination contre le Covid-19. (MINISTERE DE LA SANTE)

Cette campagne de communication n'a pas de durée définie. Par ailleurs, le budget alloué n'est pas encore connu. Il y aura surtout des coûts de production, peu de coûts de diffusion grâce aux réquisitions du CSA, des espaces gratuits dans l’audiovisuel. "On fait attention, explique une source gouvernementale à franceinfo, on ne va pas tourner en Afrique du Sud pour illustrer l'un des variants du coronavirus", précise cette source gouvernemenale à franceinfo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.