Vaccination contre le Covid-19 : des inquiétudes face à l'essoufflement de la campagne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccination contre le Covid-19 : inquiétudes face à l'essoufflement de la campagne
FRANCE 2
Article rédigé par
C.Vérove, A.Lay, F.Prabonnaud, F.Daireaux, P.Vaireaux, C.Pary, C.Berbett-Justice - France 2
France Télévisions

La barre symbolique des 30 millions de primo-vaccinés a été franchie en France, samedi 12 juin. Les autorités sanitaires s’inquiètent tout de même pour les objectifs à long terme, face à un possible essoufflement de la campagne.

L’été arrive et sur une plage de Marseille (Bouches-du-Rhône), l’urgence de la vaccination contre le Covid-19 n’est pas dans toutes les têtes. 22% des Français sont aujourd’hui complètement vaccinés, il en faudrait près de quatre fois plus pour atteindre l’immunité collective, mais l’engouement pour la vaccination commence à s’essouffler.

La vaccination ralentit chez les 50-59 ans


Si trois quarts des plus de 60 ans sont déjà immunisés. Chez les 50-59 ans, la vaccination ralentit. Depuis cette semaine, les prises de rendez-vous sont moins nombreuses. Le département de Seine-Saint-Denis a installé un centre de vaccination, aux portes d’une zone commerciale. "Il ne faut pas, dans nos campagnes de prévention, oublier ceux qui comprennent un peu moins bien ces messages (…) et parfois, qui n’ont pas les moyens de venir dans ces centres de vaccination", prévient Antoine Flahault, épidémiologiste, directeur de l’Institut de santé globale de Genève en Suisse.

Parmi nos sources

Covidtracker

Santé Publique France 

Liste non exhaustive

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.