Vaccination contre le Covid-19 : le tirage au sort des 35 membres du "collectif de citoyens" débutera lundi

Le panel formé respectera des critères d'âge, de genre, de région de résidence, de niveau de diplôme, de catégorie socioprofessionnelle et de type de domicile.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Conseil économique, social et environnemental, le 12 mars 2019, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Votre nom sera-t-il pioché ? Le tirage au sort des 35 membres du futur "collectif de citoyens" chargé de se prononcer sur la stratégie vaccinale française contre le coronavirus débutera lundi 4 janvier, a annoncé le Conseil économique, social et environnemental (Cese), dimanche, au Journal du dimanche. Le panel formé respectera des critères d'âge, de genre, de région de résidence, de niveau de diplôme, de catégorie socioprofessionnelle et de type de domicile.

Pour assurer une bonne représentativité des positions des personnes tirées au sort, celles-ci devront avoir répondu de manière variée à la question suivante, sur une échelle de 1 à 5 : "Avez-vous l'intention de vous faire vacciner dans l'année 2021 contre le Covid-19 ?" Selon le Cese, qui accueillera les travaux du collectif, "cette expression de leur position permettra de ­constituer a posteriori les équilibres au sein du collectif de citoyens, afin d'avoir des avis et des recommandations reflétant les positions en présence au sein de la société française".

Objectif : "nourrir le pouvoir exécutif et législatif"

La première réunion de ce groupe de travail aura lieu le 16 janvier, en vue d'un bilan attendu cet été. En décembre, le Cese avait précisé que l'objectif des travaux est de "nourrir le pouvoir exécutif et législatif" dans la conduite de la campagne de vaccination "et d'ajuster les réponses qui doivent être apportées aux Français".

Outre ce collectif de citoyens, le Cese a installé en son sein une commission temporaire pour "piloter le dispositif" visant à recueillir et relayer les "préoccupations, observations et interrogations des citoyens et de la société civile organisée". Une plateforme numérique de consultation du grand public sera lancée en janvier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.