Vaccin contre le Covid-19 : entre l’Union européenne et AstraZeneca, une rupture définitive ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Vaccin contre le Covid-19 : entre l’Union européenne et AstraZeneca, une rupture définitive ?
franceinfo
Article rédigé par
V. Heurtel, Y. Junqua, E. Noël - franceinfo
France Télévisions

Le conflit entre le laboratoire AstraZeneca et l’Union européenne n’a eu de cesse de rythmer la campagne de vaccination sur le Vieux Continent. L’Union européenne (UE) a annoncé ne pas renouveler le contrat, dimanche 9 mai.

La crainte des nouveaux variants aura peut-être définitivement raison du vaccin d’AstraZeneca en Europe. Dimanche 9 mai, le Commissaire européen, Thierry Breton, a déclaré "ne pas avoir renouvelé le contrat pour le mois de juin". Il a été suppléé par le président de la République à Strasbourg (Bas-Rhin). "Nous vaccinons avec ce vaccin en France et en Europe, il faut continuer de le faire pour la sortie de crise, mais pour répondre aux variants, d’autres vaccins sont plus efficaces", a expliqué Emmanuel Macron.

L’ARN pour lutter contre les variants

La relation entre l’Union européenne et AstraZeneca est très tendue, notamment à cause de retards de livraison importants. La défiance est également très présente en France, beaucoup de rendez-vous sont annulés et des doses ne trouvent pas preneurs. À cela s’ajoutent les rares cas de thromboses décelés comme effet secondaire. Il reste néanmoins deux millions de doses de ce vaccin à écouler et le gouvernement se veut rassurant. "Si vous vous faites vacciner par le vaccin AstraZeneca, ça ne pose aucun problème. Ne vous inquiétez pas", précise le Pr Gilbert Deray, chef du service de néphrologie à la Pitié-Salpêtrière (AP-HP). L’UE a commandé 1.8 milliard de doses de Pfizer et mise désormais sur l’ARN pour contrer les variants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.