Infographies Vaccination contre le Covid-19 : trois chiffres pour comprendre l'explosion du nombre de rendez-vous après l'allocution d'Emmanuel Macron

Nombre de rendez-vous, âge, délais d'attente... Franceinfo détaille en graphiques la ruée enregistrée sur Doctolib lundi soir, après l'allocution du président de la République.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Doctolib, application de prise de rendez-vous pour la vaccination contre le Covid-19, le 13 juillet 2021. (ROMAIN LONGIERAS / HANS LUCAS / AFP)

Une explosion du nombre de rendez-vous. Alors qu'Emmanuel Macron venait tout juste d'annoncer de nouvelles mesures sanitaires, lundi 12 juillet, la plateforme Doctolib a vu affluer les demandes de rendez-vous. En cause, notamment, l'obligation de vaccination pour le personnel des établissements de santé et l'élargissement du pass sanitaire à de nouveaux lieux dès la fin du mois de juillet.

>> Franceinfo répond à toutes vos questions sur les nouvelles annonces dans notre direct

Franceinfo vous explique ce phénomène en trois graphiques.

Plus de 925 000 rendez-vous pris lundi

Avec plus de 925 000 rendez-vous pris, le lundi 12 juillet est de loin la journée ayant enregistré le plus de rendez-vous pour une première dose sur Doctolib. Le précédent record s'élevait à peine au-dessus de 470 000 réservations, le 11 mai dernier, au moment de l'élargissement de la vaccination aux plus de 50 ans. Cette hausse soudaine est particulièrement impressionnante, car les dernières semaines avaient été marquées par un net ralentissement de la vaccination. En effet, le nombre de premiers rendez-vous pris quotidiennement n'avait plus dépassé 300 000 depuis le début du mois de juin.

Maiia, autre site de prise de rendez-vous pour les vaccins contre le Covid-19 a lui aussi enregistré un pic, lundi soir : 150 000 rendez-vous ont été pris, soit 10 fois plus qu'en temps normal. Cette affluence se poursuit d'ailleurs mardi : le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé à la mi-journée que plus de 1,5 million de rendez-vous avaient été pris sur les différentes plateformes depuis l'allocution du chef de l'Etat.

Les 25-34 ans majoritaires

Les jeunes représentent la grande majorité des réservations : les moins de 35 ans sont à l'origine de deux tiers des demandes de rendez-vous, alors que moins de 4% des réservations sont le fait des plus de 60 ans (plus de 75% d'entre eux sont déjà vaccinés). Les 25-34 ans sont la tranche d'âge la plus représentée, ils représentent à eux seuls un quart des réservations.

Une semaine d'attente

A peine plus de 15% des rendez-vous pris lundi l'ont été pour une vaccination dans les trois jours suivants. Plus d'un tiers des personnes vont devoir attendre au moins une semaine pour recevoir leur première injection. Avant l'allocution présidentielle, une majorité des rendez-vous étaient alors pris dans un délai de moins d'une semaine.

Cet allongement du délai pour obtenir sa première injection est lié à la multiplication des demandes. Il entraînera automatiquement une attente plus importante pour obtenir son pass sanitaire. Si vous avez pris rendez-vous hier, pour une injection avec un vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna) dans 10 jours, votre première injection aura lieu autour du 22 juillet et vous pourrez recevoir votre deuxième dose à partir du 12 août. Le pass sanitaire est ensuite obtenu seulement deux semaines après, à partir du 26 août.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.