Covid-19 : Roselyne Bachelot est hospitalisée pour une "surveillance" de son état de santé

La ministre, âgée de 74 ans, avait été testée positive samedi dernier. Son état de santé n'inspire aucune inquiétude pour le moment, explique son entourage.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre de la Culture Roselyne Bachelot, le 11 novembre 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Testée positive au Covid-19 samedi dernier, Roselyne Bachelot a été hospitalisée mercredi 24 mars. L'état de santé de la ministre de la Culture, âgée de 74 ans, ne soulève pas d'inquiétude pour le moment. Son hospitalisation est motivée par une "surveillance" et un "repos forcé", précise à France Télévisions son entourage, qui souhaite"qu'elle accepte de lever le pied quelques jours". En conséquence, elle n'assistera pas au Conseil des ministres.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations sur la pandémie dans notre direct

Roselyne Bachelot avait annoncé elle-même son test positif samedi sur Twitter. "Je vais aménager mon programme pour la semaine qui vient", avait-elle notamment écrit. Son entourage a fait savoir lundi que la ministre a été vaccinée il y a quelques jours, mais sa contamination est antérieure à l'injection de sa première dose, selon ses médecins.

Elisabeth Borne a quitté l'hôpital

Roselyne Bachelot est la deuxième membre du gouvernement atteinte du Covid-19 à être hospitalisée en quelques jours. Lundi, c'est la ministre du Travail, Elisabeth Borne, 59 ans, qui avait été admise dans un établissement de la région parisienne. Mais cette dernière a fait savoir sur Twitter, mercredi en milieu de matinée, qu'elle avait quitté l'hôpital, "soulagée". "Son état de santé s'est amélioré ces derniers jours", a expliqué son entourage à franceinfo. "Elle reprenait progressivement ses dossiers", précise-t-on de même source.

Par ailleurs, la ministre déléguée chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, est cas contact d'une personne testée positive au Covid-19, a appris franceinfo mercredi. Elle continue de travailler depuis son bureau, mais à l'isolement complet. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.