Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : le syndicat national des infirmiers souhaite le maintien de l'obligation vaccinale pour les soignants et qualifie la décision de la HAS de "dérive"

Le syndicat estime donc que l'avis de la HAS rendu jeudi "porte atteinte à sa crédibilité et à son indépendance".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Vaccination d'un soignant à Annonay en Ardèche en 2020 (photo d'illustration). (BASTIEN DOUDAINE / HANS LUCAS)

Au lendemain de l'avis rendu par la HAS préconisant la fin de l'obligation vaccinale pour les professionnels de santé, le SNPI (syndicat national des professionnels infirmiers) dénonce vendredi 31 mars cette décision dans un communiqué et parle de "dérive" de la Haute Autorité de santé.

>>Covid-19 : vers une réintégration des soignants non-vaccinés

Selon le SNPI, "la mission première de la HAS est d'améliorer la qualité des soins et la sécurité des patients, pas de faire de la politique". Le syndicat estime donc que l'avis de la HAS rendu jeudi "porte atteinte à la crédibilité et à son indépendance". Dans son communiqué, le syndicat souhaite que "l'obligation de vaccination des soignants contre le Covid-19" soit "maintenue" et parle même d'"impératif éthique".

Le SNPI, opposé à cette fin d'obligation vaccinale, ajoute qu'"en tant que professionnels de la santé, les soignants ont un devoir envers leurs patients de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour les protéger contre les maladies et les infections. La vaccination est l’un des moyens les plus efficaces de prévenir la transmission des maladies infectieuses, y compris le COVID-19."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.