Covid-19 : la méfiance à l'égard du vaccin est-elle particulière en Martinique ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : la méfiance à l'égard du vaccin est-elle particulière en Martinique ?
FRANCEINFO
Article rédigé par
L. Beaujour - franceinfo
France Télévisions

La quatrième vague de coronavirus a frappé durement la Martinique. La population de l'île était peu vaccinée, à cause, semble-t-il, d'une défiance locale au vaccin. Vrai ou fake ?

Début septembre, seuls 26% des Martiniquais de plus de 12 ans ont reçu deux doses de vaccin contre le Covid-19, loin de la moyenne nationale établie à 80%. Cette méfiance s'explique par plusieurs raisons. "La première c'est qu'on est dans un rapport de défiance généralisée sous une forme exacerbée à l'égard de toutes les institutions", explique Justin Daniel, professeur de sciences politiques à l'université des Antilles. Cette défiance vient notamment du scandale du chlordécone, un pesticide utilisé dans les plantations de bananes. Son effet cancérigène est reconnu dès 1979, mais reste utilisé jusqu'en 1993.

Une façon de résister à l'État

Autre explication : la précarité. 29% des Martiniquais vivent sous le seuil de pauvreté. Or, le taux de vaccination est plus faible chez les populations les plus précaires. Enfin, ces réticences à la vaccination sont exploitées par des groupuscules indépendantistes qui politisent le sujet pour montrer leur résistance à l'État. Début septembre, des meneurs indépendantistes anti-vaccins ont hué et agressé verbalement des soignants venus pour aider les médecins de Martinique débordés par une situation sanitaire catastrophique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.