Covid-19 : Pfizer-BioNTech livrera à l'UE 50 millions de doses supplémentaires de son vaccin au deuxième trimestre, dont sept pour la France

Cela porte le total à 250 millions d'unités sur cette période. Ces doses supplémentaires étaient prévues au quatrième trimestre, mais elles seront finalement livrées plus tôt.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des flacons du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer-BioNTech sur une ligne de production de l'usine Delpharm de Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir), le 7 avril 2021. (DELPHARM)

Les laboratoires BioNTech et Pfizer vont augmenter de 50 millions de doses les livraisons de leur vaccin contre le Covid-19 au deuxième trimestre, a annoncé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, mercredi 14 avril. La France va bénéficier d'au moins sept millions de ces doses, a précisé dans la foulée la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, sur Twitter.

Cette livraison de doses supplémentaires était initialement prévue au quatrième trimestre, mais elle commencera au mois d'avril. Le nombre total de doses livrées devrait donc atteindre 250 millions en trois mois, un ballon d'oxygène pour les 27 Etats membres, engagés dans des campagnes vaccinales de longue haleine.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations dans notre direct

Le groupe Johnson & Johnson retarde ses livraisons

La veille de cette annonce, le laboratoire Janssen (du groupe Johnson & Johnson) avait en effet décidé de "retarder le déploiement" de son vaccin monodose en Europe, en raison d'enquêtes sur des cas de thromboses menées par les autorités sanitaires américaine et européenne. Quelque 55 millions de doses de ce vaccin étaient attendues en Europe au deuxième trimestre. Lundi, la France a reçu 200 000 premières doses, en vue de commencer les injections à partir du 22 avril.

"Nous sommes engagés dans une course contre la montre", a également déclaré lors de sa conférence de presse Ursula von der Leyen. Par ailleurs, la présidente de la Commission européenne a confirmé l'existence de négociations entre l'UE et Pfizer-BioNTech, portant sur un futur contrat d'1,8 milliard de doses de la prochaine version du vaccin contre les variants, sur la période 2022-2023. Ces vaccins, dont les livraisons s'ajouteront aux 2,6 milliards de doses déjà commandées par l'UE et qui doivent être livrées aux Vingt-Sept cette année et l'an prochain. Ursula von der Leyen a également assuré que "d'autres contrats avec d'autres groupes [allaient] suivre."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.