Covid-19 : la Belgique reporte l'administration du vaccin Johnson & Johnson

Le gouvernement veut attendre l'avis de l'Agence européenne des médicaments, qui doit se prononcer la semaine prochaine sur ce vaccin.

Une fiole du vaccin Janssen, du nom de la filiale européenne du groupe américain Johnson & Johnson, ici photographiée le 5 mars 2021 dans un centre de vaccination à Chicago, aux Etats-Unis.
Une fiole du vaccin Janssen, du nom de la filiale européenne du groupe américain Johnson & Johnson, ici photographiée le 5 mars 2021 dans un centre de vaccination à Chicago, aux Etats-Unis. (KAMIL KRZACZYNSKI / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La Belgique a décidé de reporter l'administration des doses du vaccin contre le Covid-19 développé par Johnson & Johnson qui devait commencer vendredi, ont annoncé mercredi 14 avril les autorités sanitaires dans un communiqué. Le gouvernement veut attendre l'avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA), qui doit se prononcer la semaine prochaine sur ce vaccin dont l'utilisation a été suspendue aux Etats-Unis et en Afrique du Sud en raison de l'apparition rare de graves caillots sanguins, a précisé une porte-parole du ministère belge de la Santé. Ce direct est désormais terminé.

 Le vaccin de Johnson & Johnson administré aux plus de 55 ans. Le vaccin "va évidemment être distribué et administré dans les mêmes conditions que ce qui est prévu aujourd'hui pour le vaccin AstraZeneca, c'est-à-dire pour les personnes âgées de plus de 55 ans", a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Des doses supplémentaires du vaccin de BioNTech et Pfizer. Des livraisons de 50 millions de doses supplémentaires seront assurées à l'UE au deuxième trimestre, portant le total à 250 millions. Ces doses supplémentaires étaient initialement prévues au quatrième trimestre.

Le Danemark fait une croix sur le vaccin d'AstraZeneca. Il s'agit du premier pays européen à abandonner définitivement ce produit. Les autorités sanitaires évoquent ses effets secondaires "rares" mais "graves".

Des mesures plus contraignantes pour les voyages. Le gouvernement va présenter lundi prochain de nouvelles mesures concernant les voyages avec les pays les plus touchés par l'épidémie de Covid-19, a annoncé Gabriel Attal, à l'instar de ce qui a été décidé pour le Brésil.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

00h05 : Rappelons les principales informations de ce mercredi 14 avril :

• Johnson & Johnson avait suspendu le déploiement de son vaccin en Europe, après des cas de thromboses aux Etats-Unis, mais les doses déjà livrées seront administrées comme prévu aux plus de 55 ans en France, a annoncé Gabriel Attal.

• La France va recevoir 7 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer d'ici à fin juin.


• Emmanuel Macron a annoncé la création d'un forfait de dix séances prépayées chez le psychologue pour les enfants de 3 à 17 ans, s'ils souffrent de la pandémie et sur prescription de leur médecin.


Qualifié hier pour les demi-finales de la Ligue des champions, le PSG affrontera Manchester City, tombeur ce soir du Borrussia Dortmund (2-1, comme à l'aller).

00h02 : Rappelons que les autorités sanitaires américaines ont décidé hier de suspendre l'utilisation de ce vaccin le temps d'évaluer plus en détail ce risque. Et que Johnson & Johnson a annoncé dans la foulée suspendre son déploiement en Europe. La France ne suspend pas son utilisation, a indiqué Gabriel Attal tout à l'heure, mais elle n'a reçu pour l'instant que 200 000 doses, qui sont en train d'être acheminées dans les différents points de vaccination.

00h00 : Les experts convoqués par les autorités sanitaires américaines pour se pencher sur le vaccin Johnson & Johnson ont finalement renoncé à voter sur de nouvelles recommandations, rapportent plusieurs médias américains dont CNN et le New York Times.

Ils ont estimé avoir besoin de davantage de temps pour analyser les données et évaluer les risques de thromboses chez les personnes vaccinées. Leur prochaine réunion devrait avoir lieu dans une semaine, voire dix jours.

23h52 : Bonsoir . Les 55-59 ans sans comorbidités n'ont en effet droit pour l'instant qu'au vaccin AstraZeneca, et auront droit au Janssen (aussi appelé Johnson & Johnson) quand il sera distribué. Au-dessus de 60 ans, en revanche, il est possible d'être vacciné avec tous les vaccins autorisés, quel que soit son état de santé. Un tableau résume cela très clairement sur le site de l'Assurance maladie.

23h52 : Bonsoir et merci d'avance pour votre réponse. Je déduis de ce que je lis que les + de 55 ans sans comorbidités peuvent se faire vacciner depuis lundi ... mais uniquement avec le vaccin AstraZeneca. Pouvez vous le confirmer ?

23h17 : Aucun calendrier n'a pour l'instant été fixé pour l'ouverture de la vaccination à tous les enseignants. Mais certaines communes ont décidé de leur réserver les doses n'ayant pas trouvé preneurs, ou la dose supplémentaire parfois récupérable dans les flacons. Exemples à Valbonne (Alpes-Maritimes) et La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine).

23h10 : Bonjour @Val. S'agissant des séances offertes aux étudiants, cela s'explique par le dispositif : les séances sont payées aux psychologues par l'université la plus proche, avec laquelle ils doivent signer une convention, puis l'Etat paye les universités. Il faut donc que les praticiens soient volontaires. Par ailleurs, l'Etat rembourse 30 euros par consultation : il faut donc qu'ils acceptent ce tarif. Enfin, ils doivent aussi avoir été validés par la Fédération française des psychologues, garantie de leur sérieux.

J'ignore en revanche pour l'instant si le dispositif concernant les séances destinées aux enfants sera différent.

23h09 : Vous écrivez que le dispositif des séances gratuites de psy pour les étudiants n’a pas trouvé son public mais pourquoi imposer une liste de psychologues ? C’est à mon sens un frein à la réussite du dispositif (géographique et de choix du praticien)

22h52 : Est-ce qu’on pourrait relayer dans les médias que les psychologues sont très en colère sur les sorties du gouvernement sur les dispositifs visant à mettre un pansement sur une jambe de bois, qui ne respectent ni le patient, ni le professionnel ?! On crie sur tous les toits que la crise a des effets psychiques désastreux, mais associez les psychologues aux décisions !! On veut se faire entendre !!

22h52 : Dans les commentaires, en revanche, un psychologue s'agace face à un dispositif qu'il qualifie de "pansement sur une jambe de bois".

22h51 : "J'étais de garde hier soir. On a reçu beaucoup d'enfants avec des idées noires, des idées suicidaires. L'anxiété de l'isolement social, l'anxiété du contexte, les incertitudes quant à l'avenir et les difficultés des familles et des parents sont vécus par les enfants comme des choses particulièrement anxiogènes".

Sur franceinfo, la présidente de la Société française de pédiatrie, qui exerce au CHU de Nantes, juge que l'annonce de forfaits permettant dix consultations prépayées chez le psychologue pour les enfants de 3 à 17 ans est une "vraie bonne nouvelle".

22h32 : Les autorités sanitaires de Belgique annoncent repousser le début des injections du vaccin Johnson & Johnson, prévu vendredi. Elles veulent attendre l'avis de l'Agence européenne du médicament, la semaine prochaine, au sujet des rares mais graves cas de thromboses observés aux Etats-Unis.

22h04 : Le Brésil, où l'évolution de l'épidémie de Covid-19 inquiète, a un nouveau problème : selon le ministère de la Santé, environ 1,5 million de personnes ayant reçu la première dose d'un vaccin ne se sont pas présentées à la date prévue pour se faire injecter la seconde. Des chiffres cependant contestés par certaines autorités locales.

21h56 : Pour la deuxième année consécutive, les Fêtes de Bayonne n'auront pas lieu. Elles attirent habituellement près d'un million de visiteurs fin juillet. Le contexte santiaire les rend "impossibles à organiser", estime le maire (UDI) Jean-René Etchegaray. "Les gens ont besoin de sortir et on aurait assisté à des comportements irrationnels."

21h21 : Emmanuel Macron s'entretiendra demain en visioconférence avec une quinzaine de maires, sur des sujets allant de la pandémie à la vaccination en passant par les élections régionales, a appris franceinfo auprès de l'Elysée. Selon la présidence, les élus conviés, dont on ignore la liste, seront "représentatifs des territoires et des sensibilités politiques".

20h57 : J'évoquais tout à l'heure le rétablissement du droit des Belges à voyager à l'étranger, mais ce n'est pas la seule annonce du soir en Belgique : le 8 mai, les cafés et restaurants, fermés depuis fin octobre, pourront rouvrir leurs terrasses, et le couvre-feu sera levé, remplacé par une interdiction des rassemblements de plus de trois personnes dehors de minuit à 5h.

20h52 : Un groupe d'experts de santé publique réuni aux Etats-Unis doit se prononcer à 21h30 (heure française) sur de nouvelles recommandation d'usage pour le vaccin Johnson & Johnson. Hier, les autorités américaines avaient suspendu provisoirement son utilisation et le laboratoire avait annoncé une pause dans le déploiement de son produit en Europe.

20h35 : Les galeries d'art, qui ont servi pendant quelques mois d'alternative aux musées fermés, ont baissé le rideau depuis quelques semaines, comme les autres commerces non-essentiels. Elles ont été déboutées aujourd'hui par le Conseil d'Etat, à qui elles réclamaient leur réouverture, estimant faire l'objet d'une concurrence déloyale de la part des maisons de vente, qui restent accessibles.

00h04 : Il est l'heure de faire à nouveau le point sur les principales infos de ce mercredi :

• Johnson & Johnson avait suspendu le déploiement de son vaccin en Europe, après des cas de thromboses aux Etats-Unis, mais les doses déjà livrées seront administrées comme prévu aux plus de 55 ans en France, a annoncé Gabriel Attal.

• La France va recevoir 7 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer d'ici à fin juin.


• Emmanuel Macron a annoncé la création d'un forfait de dix séances prépayées chez le psychologue pour les enfants de 3 à 17 ans, s'ils souffrent de la pandémie et sur prescription de leur médecin.


Olivier Duhamel a reconnu être l'auteur d'agressions sexuelles sur son beau-fils, lors d'une audition libre. Ces faits étant prescrits, le politologue ne peut plus être poursuivi.

20h03 : Ce dispositif ressemble donc beaucoup à celui mis en place depuis le 1er février pour les étudiants, si ce n'est que ces derniers ont droit à 3 séances remboursées. Ce dispositif n'a pas forcément trouvé son public, rapportait récemment Le Monde, qui révèlait que 905 étudiants y avaient eu recours à date du 10 avril.

20h01 : Le forfait de 10 séances chez le psychologue pour les enfants de 3 à 17 ans annoncé par Emmanuel Macron devra être prescrit par un médecin généraliste, précise l'Elysée. Une liste de praticiens partenaires sera mise en ligne, et les familles n'auront pas besoin d'avancer les frais.

19h50 : La Ligue nationale de rugby annonce le report du match de Top 14 entre Agen et Bordeaux-Bègles, prévu samedi, après la découverte de plusieurs cas de Covid-19 dans le second club.

19h23 : Selon la direction générale de la santé, 431 330 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été injectées aujourd'hui en France (291 178 premières doses, 140 152 deuxièmes doses). Au total, 11,6 millions de Français ont reçu au moins une dose, et 4,1 million deux doses.

19h07 : Bonsoir @Bonsoir. Les chiffres quotidiens de Santé publique France sont (comme expliqué ici) le cumul des décès survenus à l'hôpital, et de ceux qui surviennent dans les maisons de retraites et établissement médico-sociaux (où le bilan n'est pas mis à jour quotidiennement, mais tous les mardis et vendredis).

Si une personne meurt chez elle sans mettre les pieds à l'hôpital, elle ne figurera pas dans ces chiffres. D'autres organismes établissent des bilans plus précis, notamment en se basant sur les certificats de décès, mais cette méthode est plus longue, et ne permet pas un suivi quotidien de la mortalité, contrairement à celle (imparfaite) de Santé publique France.

19h06 : Qu'en est-il des personnes qui décèdent à leur domicile du Covid ? Sont-elles prises en compte ? Merci de votre réponse, car je ne vois nulle part cette information.

19h01 : Emmanuel Macron annonce la mise en place d'un forfait de 10 séances prépayées chez un psychologue pour les enfants dont la santé psychique est affectée par la crise. Il visite actuellement le service de pédopsychiatrie du CHU de Reims.

18h44 : On savait que Pfizer livrerait à l'Union européenne d'ici fin juin 50 millions de doses supplémentaires par rapport aux prévisions. La France en recevra 7 millions, annoncera ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher sur Twitter.

18h22 : La courbe du nombre de nouveaux cas détectés chaque jour est, en revanche, en hausse : 43 505 ont été recensés aujourd'hui.

18h20 : Les hôpitaux ont vu arriver 2 072 nouveaux malades du Covid-19 en une journée, mais la moyenne d'hospitalisation quotidienne sur 7 jours (1 996) est en baisse. Tous comme le nombre de malades en réanimation : ils sont cinquante de moins ce soir qu'hier.




18h17 : Santé publique France a recensé 297 nouveaux décès liés au Covid-19 ces dernières 24h, portant le bilan total de l'épidémie en France à 99 777 décès.

18h28 : La Belgique, où franchir les frontières pour un séjour touristique ou tout autre motif non essentiel était interdit depuis fin janvier, rétablit cette possibilité à partir de lundi. Les voyages resteront toutefois "déconseillés", prévient le Premier ministre Alexander De Croo, qui promet "un suivi très strict" des voyageurs à leur retour.

20h08 : A 18 heures, voici un nouveau point sur les principaux titres de l'après-midi.

• Face à l'épidémie, "des signaux sont encourageants", a déclaré le porte-parole du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres, "mais la troisième vague n'est pas dernière nous". Le vaccin de Johnson & Johnson sera administré comme prévu aux plus de 55 ans en France, a également annoncé Gabriel Attal. Suivez notre direct.

Olivier Duhamel a reconnu être l'auteur d'agressions sexuelles sur son beau-fils, lors d'une audition libre devant les enquêteurs de la Brigade de protection des mineurs. Ces faits étant prescrits, le politologue ne peut plus être poursuivi sur ces faits.

Mia, une fillette de 8 ans, a été enlevée hier dans les Vosges et n'a, pour l'heure, pas été retrouvée. "Tout élément permettant la localisation de l'enfant doit être communiqué sans délai", a déclaré le procureur de la République d'Epinal.


• La Cour de cassation confirme l'irresponsabilité pénale de l'homme qui a tué Sarah Halimi, une retraitée juive de 65 ans, en 2017 à Paris.

• Bernard Madoff, auteur de la plus grande escroquerie financière de l'histoire, est mort en prison à l'âge de 82 ans.

17h48 : Des médecins libéraux qui interviennent dans les centres de vaccination se font payer à l'acte et empochent jusqu'à 3 000 euros le week-end, révèle France 3 Provence Alpes Côte-d'Azur. La pratique est pourtant bien légale mais scandalise. Elle pourrait être interdite dans les Bouches-du-Rhône.

17h36 : "On est toujours sur le qui-vive avec des systèmes de protection pour protéger la Guyane."

En Guyane, le variant identifié au Brésil représente plus de 80% des contaminations au Covid-19. Le département, qui partage 730 km de frontières avec le Brésil, "se prépare pour une vague qui devrait arriver dans une dizaine à une quinzaine de jours", explique le préfet sur franceinfo.

17h31 : Bonjour @charles marcilly,le Conseil fédéral a annoncé ces assouplissements en "ten[ant] compte des conséquences des mesures sur l'économie et la société, notamment sur les adolescents et les jeunes adultes." Ces dernières semaines, la Suisse a également connu plusieurs manifestations dénonçant les restrictions sanitaires qui ont rassemblé plusieurs milliers de personnes.

17h30 : J'avoue que j'ai du mal à comprendre cet assouplissement au vu de la détérioration de la situation. La Suisse perdrait elle sa prudence légendaire om aurait elle peur pour son économie ?

17h23 : De son côté, le gouvernement belge tient en ce moment une conférence de presse sur l'assouplissement du confinement partiel instauré dans le pays. Voyager hors des frontières sera de nouveau autorisé à partir de dimanche soir mais restera "déconseillé", annonce le Premier ministre, Alexander De Croo.

17h20 : "La situation épidémiologique reste fragile et s'est même détériorée ces dernières semaines", note le Conseil fédéral suisse. "Malgré cette situation", les autorités estiment "que les conditions permettent un assouplissement modéré".

17h17 : La Suisse allège ses mesures sanitaires. A compter du 19 avril, "il sera de nouveau possible d'organiser des manifestations accueillant du public", les activités sportives et culturelles à l'intérieur seront autorisées et les restaurants pourront rouvrir leurs terrasses, a indiqué le Conseil fédéral.

16h29 : "L'EMA enquête sur tous les cas signalés et décidera si une action réglementaire est nécessaire", a déclaré le régulateur européen. Pour l'instant, l'Agence européenne des médicaments"reste d'avis que les avantages du vaccin [de Johnson & Johnson] dans la prévention du Covid-19 l'emportent sur les risques d'effets secondaires", a précisé le régulateur européen.

16h27 : L'Agence européenne des médicaments (EMA) prévoit de s'exprimer "la semaine prochaine" sur le vaccin Janssen, du groupe Johnson & Johnson. Hier, les autorités sanitaires américaines ont préconisé une "pause" dans l'utilisation de ce vaccin, après l'apparition de cas graves de caillots sanguins chez six femmes récemment vaccinées.

15h12 : Plus d'un an après le début de l'épidémie, des familles de victimes du Covid-19 réclament justement l'organisation d'un hommage national. Ma collègue Mathilde Goupil a recueilli leurs témoignages il y a quelques semaines.



(PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

15h06 : Il y aura "évidemment [un] moment d'hommage et du deuil pour la Nation" en faveur des victimes du Covid-19, a par ailleurs promis Gabriel Attal, alors que la France approche des 100 000 morts de la maladie. Le porte-parole du gouvernement n'a cependant pas communiqué de date.

15h02 : Les pays concernés par ces nouvelles restrictions de voyage seront ceux où "un variant particulièrement à risque est dominant" et qui sont confrontés à "une explosion ou une dynamique très forte de l'épidémie", a précisé le porte-parole du gouvernement.

15h01 : Le gouvernement présentera lundi de nouvelles mesures plus contraignantes pour les voyages avec les pays les plus touchés par l'épidémie de Covid-19, a annoncé Gabriel Attal. Elles "s'inspirer[ont] de ce que nous faisons actuellement pour le Brésil", pays avec lequel les liaisons aériennes ont été suspendues hier.

14h51 : La livraison de ces doses supplémentaires, initialement prévue au quatrième trimestre, commence ce mois-ci, a précisé Ursula von der Leyen. Cette annonce intervient alors que le laboratoire Johnson & Johnson, qui doit livrer 55 millions de doses à l'Union européenne au deuxième trimestre, a déclaré hier "retarder le déploiement" de son vaccin en Europe après le signalement aux Etats-Unis de caillots de sang chez des personnes vaccinées.

14h48 : Les laboratoires BioNTech-Pfizer vont augmenter de 50 millions de doses les livraisons de leur vaccin à l'Union européenne au deuxième trimestre, annonce la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Au total, 250 millions de doses seront donc livrées sur la période.

14h45 : Gabriel Attal a par ailleurs réaffirmé la "confiance" des autorités françaises envers le vaccin d'AstraZeneca, alors que le Danemark vient à l'instant de renoncer définitivement à ce vaccin. "La campagne de vaccination au Danemark continue sans le vaccin d'AstraZeneca", a indiqué le directeur de l'Agence nationale de Santé, Søren Brostrøm, lors d'une conférence de presse.