Covid-19 : 20 millions de personnes vaccinées "c'est une vraie réussite", se félicite la Confédération des Syndicats Médicaux Français

Pour les plus de 70 ans, la cible est atteinte. la prochaine est celle des plus de 18 ans, annonce Luc Duquesnel, le président de la branche "généralistes" de la CSMF.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Luc Duquesnel est le président de la branche "généralistes" de la Confédération des Syndicats Médicaux Français. (GARO / PHANIE)

Samedi 15 mai au soir, la France doit franchir le cap des 20 millions de personnes vaccinées contre le Covid-19. "C'est une vraie réussite", se réjouit sur franceinfo Luc Duquesnel, médecin généraliste en Mayenne, président de la branche "généralistes" de la Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF).

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid dans notre direct.

Selon vous, est-on sur la bonne voie pour que le déconfinement se passe bien ?

Tout à fait. On savait que beaucoup plus de vaccins allaient arriver au mois de mai, il fallait qu'on soit au rendez-vous. En plus il y a ce pont [de l'Ascension], le lundi de Pâques n'avait pas été une réussite en termes de nombre de vaccins à réaliser. Mais hier on était un peu plus de 19,5 millions de vaccins réalisés et aujourd'hui, on va même être en avance. On s'était dit à la fin du week-end donc demain soir, et c'est aujourd'hui qu'on va franchir le cap des 20 millions de personnes ayant reçu une primo-injection donc, c'est une vraie réussite. Les centres de vaccination sont là, les professionnels de santé pour vacciner sont présents et les Français sont aussi au rendez-vous pour se faire vacciner. Il est vrai que le seul échec qu'on peut avoir éventuellement, c'est sur l'AstraZeneca puisque seuls 55 % des doses ont été injectées. On a 3,5 millions de doses d'AstraZeneca qui aujourd'hui sont stockées, ce qui voudrait dire qu'on aurait pu vacciner 3,5 millions de personnes de plus.

Les courbes sont bonnes en ce moment, la tension dans les hôpitaux est-elle donc bien redescendue ?

Tout à fait. Cette vaccination, c'est qui permet aussi qu'on ait beaucoup moins de personnes dans les services de réanimation. Chez les personnes les plus fragiles, de plus de 70 ans, 75 % sont vaccinées, et chez les 60-69 ans, on est à peu près à 61 % de personnes vaccinées. C'est aussi ce qui permet que tout notre système de santé ne soit pas mis à mal par cette crise sanitaire. Parce qu'en effet, il n'y a pas que la Covid, il y a aussi toutes les autres maladies. Les hôpitaux étant embolisés, on ne pouvait plus, ou en tout cas on avait des difficultés à prendre en charge d'autres maladies, d'autres interventions chirurgicales dans ces services-là. 

"Au mois de juin, 77 millions de doses vont arriver en France, tous vaccins confondus." 

Luc Duquesnel, président de la branche "généralistes" de la Confédération des Syndicats Médicaux Français

à franceinfo

Dans quinze jours, les médecins généralistes, les pharmaciens vont pouvoir aussi injecter le Moderna, qui est un vaccin à ARN messager dans leurs cabinets. Donc on voit que tout cela prend de l'ampleur et qu'on est sur la bonne voie.


Pensez-vous qu'il faille commencer à vacciner les enfants, par exemple ?

Non. Je crois que là, très clairement, il faut d'abord vacciner les adultes. Je l'ai dit : pour les plus de 70 ans, la cible est atteinte. La cible qui va s'ouvrir très rapidement, ça doit être les adultes, les plus de 18 ans. Il est vrai aussi qu'on a les jeunes, les grands ados qui ont des maladies chroniques, qui font aussi partie de la cible. Toutes ces personnes-là, c'est beaucoup, deux millions de personnes, et on a aussi tous les rappels qui sont à faire, c'est important. Donc, on sait que les adolescents, ce sera probablement à l'automne. Se posera aussi la question de savoir si chez certaines personnes, ou chez toutes les personnes, il y aura un troisième rappel à faire ou non.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.