Couvre-feu avancé : le maire de Nancy joue le jeu, mais reste “sceptique”

Mathieu Klein, maire PS de Nancy et de sa métropole, est invité dans le 23h de franceinfo samedi 2 janvier à commenter le couvre-feu avancé à 18 heures en Meurthe-et-Moselle.  

franceinfo

"Les Nancéiens sont plutôt disciplinés. Ils ont à cœur de respecter le cadre républicain. Les commerçants ont joué le jeu du couvre-feu et la ville de Nancy se vidait rapidement à 18 heures", samedi 2 janvier, a constaté Mathieu Klein, le maire PS de Nancy (Meurthe-et-Moselle)"Avant 18 heures, les rues commerçantes et les grandes surfaces étaient très fréquentées, ça fait partie des paradoxes. Il y a un risque de concentration sur la fin de journée", concède-t-il samedi soir sur franceinfo.

"Vaccination massive et rapide"

Le taux d’incidence dans le Grand Nancy est deux fois supérieur à la moyenne nationale. "Il faut faire en sorte que ça fonctionne pour tenter de réduire une fois pour toute l’impact de la crise sanitaire. Je suis assez sceptique, la mesure est tardive, mais cette décision a été prise et il faut que ça marche", affirme le président de la Métropole du Grand Nancy.

Mathieu Klein a demandé "une accélération de la campagne de vaccination et le CHRU de Nancy a commencé à vacciner les soignants de plus de 50 ans dès le 31 décembre". Et de conclure : "Nous sommes prêts à Nancy à une vaccination massive et rapide de toute la population après les personnes en première ligne." 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le maire de Nancy et ancien président du département de Meurthe-et-Moselle Mathieu Klein demande au gouvernement d\'anticiper un rebond de l\'épidémie de Covid-19.
Le maire de Nancy et ancien président du département de Meurthe-et-Moselle Mathieu Klein demande au gouvernement d'anticiper un rebond de l'épidémie de Covid-19. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)