Usine de masques de Plaintel  : un industriel prêt à investir 15 millions d'euros pour relancer la production bretonne

Le Suisse Abdallah Chatila, est connu pour avoir participé, en tant qu’investisseur minoritaire, au sauvetage de Toupargel (groupe lyonnais de distribution de produits surgelés en France).

L\'ex-usine Spérian de Plaintel (Côtes-d\'Armor) produisait il y a quelques années plus de 8 millions de masques par an et sa capacité de production dépassait même les 200 millions de masques en 2010.
L'ex-usine Spérian de Plaintel (Côtes-d'Armor) produisait il y a quelques années plus de 8 millions de masques par an et sa capacité de production dépassait même les 200 millions de masques en 2010. (FRED DUFOUR / AFP)

Un industriel se dit prêt à investir 15 millions d'euros pour relancer la production de masques à l'usine de Plaintel (Côtes-d'Armor), selon les informations de France Bleu Armorique. Après avoir reçu l'appui du gouvernement et du président de la République le 22 avril dernier, le projet de redémarrage de l'usine, fermée en 2018, franchit un nouveau cap avec l'arrivée d'un industriel suisse, Abdallah Chatila. C'est le député LR Marc Le Fur qui a fait cette annonce mardi 28 avril.

>> Coronavirus : suivez les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct

L'industriel, Abdallah Chatila, est connu pour avoir participé, en tant qu’investisseur minoritaire, au sauvetage de Toupargel (groupe lyonnais de distribution de produits surgelés en France). Il envisage d'investir "15 millions d’euros sur le site où pourront être produits 250 millions de masques par an". Abdallah Chatila a signé "une lettre d’intention pour l’achat de 25 000 m² situé dans les anciens établissements Chaffoteaux et Maury aux Châtelets à Ploufragan, dans l’agglomération de Saint-Brieuc". La production pourrait commencer en début d'année 2021, avec "120 personnes dans un premier temps".

Réouverture possible à l'automne

Mercredi 22 avril, Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances a écrit à Loïg Chesnais-Girard, le président de la Région Bretagne, pour lui faire part de l'intérêt que porte le gouvernement au projet de relance de la production de l'usine de masques de Plaintel. Et dimanche 26, l'ancien secrétaire d’État à l’Économie Solidaire Guy Hascoët, chargé par la région Bretagne de piloter la mission d’étude sur la relance de la production dans cette usine, a affirmé qu'elle pourrait rouvrir "dans le courant de l'automne".

L'ex-usine Spérian de Plaintel (Côtes-d'Armor) produisait il y a quelques années plus de 8 millions de masques par an et sa capacité de production dépassait même les 200 millions de masques en 2010. Le site est d'ailleurs le seul producteur de masques en France en 2005, lorsque l'État lui commande 200 millions de masques en trois ans afin de constituer des stocks en prévision d'une pandémie. L'usine a fermé fin 2018, moins de deux ans avant la pandémie de coronavirus, sur fond de commandes en berne et d'exigences de forte rentabilité.