Université Paris-I : le tribunal administratif de Paris annule la neutralisation des notes inférieures à 10, malgré la crise du coronavirus

La commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU) avait décidé de ne pas mettre de notes inférieures à la moyenne en raison de la crise due au coronavirus.

Les 43 000 étudiants de Paris-I Panthéon-Sorbonne ne bénéficieront finalement pas d’un 10/20 garanti à leurs examens.
Les 43 000 étudiants de Paris-I Panthéon-Sorbonne ne bénéficieront finalement pas d’un 10/20 garanti à leurs examens. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Le tribunal administratif de Paris a annulé vendredi 2 juin la neutralisation des notes inférieures à 10 aux partiels du second trimestre de l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne. Le tribunal donne huit jours au président de l'université pour définir de nouvelles modalités d'examen. Il avait été saisi par 13 enseignants qui dénonçaient une remise en cause du principe d'égalité et qui redoutaient une possible dévalorisation des diplômes. Le président de l'université leur avait apporté son soutien.

La décision du mois de mai annulée

La commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU) avait décidé de ne pas mettre de notes inférieures à 10/20 pour cette année en raison de la crise due au coronavirus. Les syndicats enseignants Snesup-FSU et CGT, l’association de la Communauté juridique des étudiants de la Sorbonne (CJES), l’Association générale des étudiants (AGE-UNEF) ainsi que des enseignants avaient défendu la mesure. 

Par cette décision, le tribunal administratif de Paris annule le jugement prononcé le 20 mai par le juge des référés qui, lui, avait entériné le caractère légal des modalités exceptionnelles d’évaluation des étudiants. Les 43 000 étudiants de Paris-I Panthéon-Sorbonne ne bénéficieront donc finalement pas d’un 10/20 garanti à leurs examens.