Un jour avant les élèves, les professeurs font leur rentrée : "Les contraintes sanitaires ne priment pas sur la joie d'être là"

À la veille de la rentrée des classes pour les écoliers, collégiens et lycéens, les enseignants ont retrouvé le chemin des établissements scolaires mercredi.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Blandine Chaulet, directrice de l'école Championnet dans le 18e arrondissement de Paris.  (NOEMIE BONNIN / RADIO FRANCE)

Un jour avant leurs élèves, les 827 000 enseignants de métropole ont fait leur rentrée mercredi dans les écoles, les collèges et les lycées, après plusieurs jours de préparation pour la plupart. 

À l'école Championnet dans le 18e arrondissement de Paris, la cloche a sonné à 9h pour les cinq enseignants de primaire et cinq de maternelle, pour une réunion avec la directrice, afin de faire connaissance avec les nouvelles têtes, mettre en place les heures de récréation et de sieste pour les petits. Au total, 158 enfants vont entrer jeudi 2 septembre dans l'école en éducation prioritaire, avec des règles à respecter pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, comme les pauses par classe ou la cantine par groupe. 

"C'est vrai que cela fait des contraintes, mais ça ne prime pas sur l'envie ou la joie d'être là", estime la directrice Blandine Chaulet. "Ce qui a changé, ce sont les sorties, il faudra un pass sanitaire pour les accompagnateurs. L'année dernière, on n'a quasiment pas pu sortir de l'école, là on espère !".

Des règles sanitaires plus souples

Le point positif de cette rentrée pour la directrice, c'est de pouvoir accueillir les parents des plus petits pour la rentrée, contrairement aux règles sanitaires de l'année dernière.

Les parents d'élèves de maternelle entreront et accompagneront leurs enfants dans les classes. C'est important parce qu'on s'est rendu compte l'an dernier que le fait de ne pas pouvoir rentrer dans l'école coupe un lien

Blandine Chaulet, directrice d'école

à franceinfo

Les enseignants de leur côté découvrent leurs classes ; si le bâtiment n'est pas récent, l'école n'y a emménagé qu'à la mi-août. C'est le cas d'Emilie Cazenave, qui fera classe à 17 enfants en petite et moyenne section : "C'est très difficile d'enseigner en maternelle avec un masque, pour faire passer des expressions. C'est quand même en maternelle que l'on apprend à communiquer avec les autres...".

Emilie Cazenave accueillera jeudi 2 août 17 enfants de petite et de moyenne section à l'école Championnet dans le 18e arrondissement de Paris.  (NOEMIE BONNIN / RADIO FRANCE)

Préparation des programmes et des rythmes

En dehors des problématiques liées au Covid, les enseignants préparent depuis plusieurs jours cette rentrée scolaire. "Au-delà des cahiers et autres, il y a toute la préparation en amont qui est énorme", confirme Marine Castot en charge d'une classe en double niveau CP/CE2. "Il faut penser les progressions, les objectifs, le rythme auquel on va aller, les différentes adaptations qu'on va pouvoir proposer aux élèves qui peuvent être en difficulté".

Toutes et tous ont forcément en tête le risque de fermeture de classe, si un cas de Covid se déclare, mais espèrent bien y échapper.

La pré-rentrée des enseignants à l'école Championnet, reportage de Noémie Bonnin.
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.