Cet article date de plus d'un an.

Traitement du coronavirus, masques, confinement, rentrée... Olivier Véran a fait le point sur franceinfo

Publié
Durée de la vidéo : 16 min.
véran
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, est l’invité des "4 Vérités" mardi 21 avril.

La France a passé le cap des 20 000 personnes victimes du Covid-19. Le nombre global des patients en réanimation baisse. Mais 1 465 nouveaux cas se sont présentés à l’hôpital lundi 20 avril. "Nous n’avons pas atteint un pic qui s’accompagne d’une décrue très importante des malades, mais un plateau dont la durée est variable et qui s’accompagne d’une décroissance lente. Le confinement réduit l’ampleur du pic épidémique. Les personnes en réanimation se réduisent, mais restent encore élevés à plus de 5 000", explique Olivier Véran

"Dans les villes, on voit parfois des gens dans les rues. C’est un facteur de risque, mais globalement, les Français respectent massivement le confinement. Le risque de transmettre le virus à quelqu’un est tombé à 0,6 en France, d’après les épidémiologistes", souligne le ministre de la Santé dans les "4 Vérités".

Des masques grand public filtrants le virus à 90%

"L’immense majorité des malades guérit et leur nombre augmente. Mais il n’y a pas encore à ce stade de médicament", rappelle-t-il.

Concernant les masques, "la distribution des masques pour les soignants s’est améliorée : 80 millions de masques par semaine", selon lui. "Pour les masques grand public, la France a été le premier à créer des normes spécifiques pour des masques protecteurs à 90%, lavables et réutilisables. Leur distribution commencera bientôt", insiste le ministre. Il ne faut pas porter un masque pour porter un masque, d’après lui. Il répète qu'un masque doit vraiment protéger.

Concernant la rentrée des classes, "plus les enfants sont jeunes, moins de dix ans, plus le risque de transmission du virus serait faible. Nous travaillons d’arrache-pied pour préparer les conditions d’une bonne réouverture des écoles", conclut Olivier Véran.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.