Tourisme : les gérants de campings inquiets pour la saison

Les professionnels de l’hôtellerie en plein air sont dans l’obligation de rester fermer jusqu’à nouvel ordre. Ils estiment pourtant être en mesure de remettre en place des dispositifs sanitaires suffisants pour accueillir leur clientèle.

France 2

Depuis son camping à Saint-Raphaël dans le Var, Aurore attendait les annonces du Premier ministre sur le tourisme avec impatience. Mais dans son discours, l’hôtellerie de plein air n’est pas mentionnée et les inquiétudes restent. "Ce que j’aurais espéré, c’est que l’on puisse nous donner une date pour que quelque part nous puissions dire à toutes ces familles qui attendent le feu vert pour pouvoir réserver leurs vacances d’été, 'c’est parti, nous réouvrons, vous pouvez espérer venir en vacances'", indique Aurore Laroche, propriétaire d’un camping, pour qui "là, cela reste encore flou".

Respect des normes

Cette saison risque d’être compliquée. Pour le moment, les seuls appels reçus concernent des annulations. Normalement, juillet et août devraient déjà être complets. En attendant le feu vert des autorités, le camping se prépare quand même à la venue des clients dans le respect des normes sanitaires. Depuis le début de la crise, ce camping a enregistré une perte de plus d’un million et demi d’euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un camping.
Un camping. (France 2)