Tests Covid déremboursés : un certificat de vaccination suffira pour ne pas avoir à payer

L'idée de rendre les tests payants pour les non-vaccinés est de les inciter à franchir le pas.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Tes Covid (illustration). (EMMANUEL CLAVERIE / RADIO FRANCE)

À partir du 15 octobre, les tests ne seront plus automatiquement remboursés en France, comme l'a confirmé Jean Castex dans Les Échos [article payant] lundi 27 septembre. Le ministère de la Santé précise auprès de franceinfo que les personnes vaccinées auront juste à présenter un certificat de vaccination à la pharmacie ou au laboratoire pour continuer à être remboursées. La gratuité des tests sera maintenue également pour les mineurs, âgés de 12 à 17 ans, alors que le pass sanitaire entre en vigueur pour les adolescents jeudi 30 septembre.

>> Covid-19 : pourquoi la fin de la gratuité des tests divise les spécialistes

Si vous n'êtes pas vaccinés, il reste deux hypothèses. Soit vous présentez des symptômes et un médecin peut alors vous prescrire un test qui sera remboursé. Sans prescription, il faudra payer le test. Le prix n'est pas encore défini, mais si on compare avec le reste des pays européens, il faut compter entre 20 et 30 euros pour un test antigénique. Entre 50 et 60 euros pour un test PCR.

Avec cette mesure, le gouvernement a plusieurs objectifs : au-delà des économies, il s'agit d'inciter les non-vaccinés à franchir le pas. L'autre objectif, c'est de ne pas décourager les personnes vaccinés à se faire tester, car le vaccin n'empêche pas totalement les contaminations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.