Coronavirus : Technicolor demande à ses salariés de baisser leurs salaires par "solidarité nationale"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : Technicolor demande à ses salariés de baisser leurs salaires par "solidarité nationale"
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Accepteriez-vous de voir baisser votre salaire en cette période de crise ? Le groupe français Technicolor, spécialiste de l’image et du son, jette un pavé dans la mare en demandant à ses employés de participer à l’effort national.

Baisser volontairement son salaire pour faire face à la crise, c’est ce que demande Technicolor à ses salariés. Concrètement, le directeur général a déjà baissé de 25% son salaire. Il demande également au comité exécutif une réduction de 20%. Désormais, il invite même les salariés, sur la base du volontariat, à couper eux aussi dans leur salaire. 

"Si je refuse, qu’est ce qui va se passer ?"

Le coordinateur syndicat de Technicolor, Rodrigo Estay, comprend la mesure, mais redoute les conséquences sur le futur des employés. "Si je refuse, qu’est ce qui va se passer ? Dans quelle colonne vais-je être ? Chez les gentils ou les méchants ? Si demain, il y a des restructurations, quel va être le choix de la direction ? En fonction de cet effort que j’ai fait ou pas ?", s’interroge-t-il. Le groupe international est en difficulté financière avec une perte importante pour la quatrième année consécutive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.