Crise sanitaire : dans le Grand Est, l’opération "Café Solidaire" soutient les cafetiers

Dans le Grand-Est, l’opération "Café Solidaire" permet de soutenir les cafés et bars, fermés depuis près de quatre mois. Une centaine d’établissements participent à cette campagne. 

FRANCE 2

À Marbache (Meurthe-et-Moselle), une commune de 1 700 habitants, que ce soit pour les colis, le tabac, les jeux ou simplement boire un cafétout le monde à une bonne raison de fréquenter le bar-tabac de Laetitia et Alexandre Mottes. Seulement depuis fin octobre, la partie bar de l’établissement est interdite d’ouverture. "La partie bar, ça représente ma marge, tout simplement, explique la gérante. Ce que je fais au quotidien, je travaille avec des commissions, mais ça ne remplace pas tous mes revenus." 

Soutien de la région Grand Est 

Pour essayer de compenser ces pertes, le bar-tabac s’est inscrit à l’opération "Café solidaire", organisée par la région Grand Est. Les clients ont la possibilité de faire un don de quelques euros à chacun de leur passage pour soutenir l’établissement. "Ça fait déjà la deuxième fois que je donne, explique une cliente. La première fois j’avais donné trois euros, et là je vais donner un petit peu plus." Le bouche-à-oreille a fait grimper la cagnotte, qui s’élève désormais à 1 455 euros. "C’est d’autant plus touchant, d’autant plus dans ces moments-là où l’on sait que c’est très difficile", commente Alexandre Mottes. 117 établissements se sont inscrits à l’opération dans le Grand-Est. La région s’engage à doubler chaque don de citoyen, dans la limite de dix euros. 

L’initiative fait des émules : en Moselle, une boulangère reverse un centime par produit vendu à sa voisine, cafetière. Son geste a ému les clients, qui ont eux aussi participé aux dons. Corinne Amrhein, gérante du café, se dit "énormément touchée". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le bar-tabac Le Sébastien, à Venelles (Bouches-du-Rhône), où un bulletin gagnant de la cagnotte de 100 millions d\'euros a été validé en 2009.
Le bar-tabac Le Sébastien, à Venelles (Bouches-du-Rhône), où un bulletin gagnant de la cagnotte de 100 millions d'euros a été validé en 2009. (GERARD JULIEN / AFP)