Royaume-Uni : fragilisé par une série de scandales, Boris Johnson annonce sa démission

Publié Mis à jour
Royaume-Uni : fragilisé par une série de scandales, Boris Johnson annonce sa démission
franceinfo
Article rédigé par
H. Huet, J. Durand - franceinfo
France Télévisions

Jeudi 7 juillet, Boris Johnson a annoncé qu'il allait quitter la tête du Parti conservateur et donc sa fonction de Premier ministre.

Malgré les scandales en cascade, Boris Johnson a longtemps résisté. Mais lâché par son propre camp, l’homme fantasque a dû se résigner à la démission, jeudi 7 juillet. "Il était temps. Est-ce que vous avez déjà vu quelqu’un être aussi arrogant, ignorant, délirant ? La liste est longue", affirme une habitante de Londres (Royaume-Uni). La bévue de trop a été la nomination d’un ministre accusé d’agression sexuelle, il y a quelques jours. 

Un intérim à assurer

Elle fait suite à une série de scandales, dont celui des fêtes illégales données en plein confinement. Tous ces mensonges se sont traduits par une vague de démissions de ses ministres, dont celui de la Santé, Sajid Javid. Officiellement, Boris Johnson reste à la tête du gouvernement le temps que le Parti conservateur lui trouve un successeur. Un intérim que le Premier ministre se verrait bien assurer jusqu’en octobre, mais certaines voix au sein de la majorité s’élèvent déjà pour demander son remplacement au plus vite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.