Réouverture des écoles : quand le maire dit non

Moins d’un parent sur deux a l’intention d’envoyer son enfant en classe à partir du 11 mai. De plus en plus de maires font savoir qu'ils ne rouvriront pas les écoles.

FRANCE 2

À Courcelles-Lès-Gisors dans l’Oise, les parents d’élèves ont reçu un courrier indiquant que les écoles seront fermées jusqu’au 31 août prochain. Face au risque du Covid-19, le maire de la commune à pris une décision radicale, il ne compte pas rouvrir son école avant la rentrée de septembre. Il a prévenu les 120 parents d’élèves et estime ne pas pouvoir organiser la rentrée à partir de la mi-mai. 

Le maire ne cédera pas sur la cantine

Selon Alain Friogitti, le maire de Courcelles-Lès-Gisors (Oise), les conditions de sécurité ne sont pas réunies. Depuis début mars, il attend 400 masques, en parti destinés à protéger les cinq enseignants et neuf agents communaux. Quant à la désinfection des locaux qui devrait être obligatoire, c’est trop cher pour la mairie. Si la préfecture force le maire à rouvrir l’école, le maire ne cédera pas sur la cantine. Tous les maires attendent des précisions sur le plan de déconfinement du gouvernement. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Certains maires refusent de rouvrir les écoles le 11 mai.
Certains maires refusent de rouvrir les écoles le 11 mai. (VALENTINO BELLONI / HANS LUCAS / AFP)