Plan de déconfinement : 57% des Français n'ont pas été convaincus par Edouard Philippe, selon notre sondage

Près de six personnes interrogées sur dix (57%) jugent que le chef du gouvernement a montré qu'il ne savait pas où il allait. Elles sont encore plus nombreuses (72%) à penser qu'il y aura assez de masques pour faire face aux besoins de tous les Français.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Près des trois quarts des Français (74%) ne croient pas que les transports publics fonctionneront en toute sécurité pour les usagers et le personnel,selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo. (CLÉMENT LHUILLIER / FRANCE-BLEU LORRAINE NORD)

Plus de la moitié des Français (57%) n'ont pas été convaincus par la présentation du plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe mardi 28 avril devant les députés. C’est ce qui ressort du sondage* Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié mercredi 29 avril. Si une petite majorité (51%) ont trouvé le Premier ministre clair et à la hauteur dans son exposé des mesures qui seront mises en oeuvre progressivement à partir du 11 mai, les sondés sont en revanche 52% à estimer qu'il ne leur dit pas la vérité. Et près de six personnes interrogées sur dix (57%) jugent que le chef du gouvernement a montré qu'il ne savait pas où il allait. 

>> Coronavirus : retrouvez les dernières informations dans notre direct

Sans surprise, ce sont les sympathisants LREM qui ont le jugement le plus favorable à Edouard Philippe. 90% d'entre eux l'ont trouvé à la hauteur de la situation et convaincant (85%). Les sympathisants LR lui restent majoritairement fidèles, les deux tiers l'ont ainsi trouvé à la hauteur (65%) ou convaincant pour la moitié d'entre eux (52%). Les proches du PS et d'EELV sont plus mitigés, tandis que le rejet reste toujours très net au Rassemblement national et à la France insoumise. Le Premier ministre n'a convaincu qu'un quart des RN (25%) et 22% des Insoumis. 

Ces différences de perception du discours se retrouvent dans l'appréciation du plan de déconfinement. Plus de la moitié des Français (55%) ne font toujours pas confiance à l'exécutif pour le mener à bien. Cette confiance remonte tout de même de sept points en une semaine. La défiance est massive au RN et chez les Insoumis. Seuls 21% des sympathisants RN et 31% des proches de LFI donnent quitus au Premier ministre pour mener à bien ce déconfinement. La confiance reste mitigée au PS, à EELV et chez les LR, et massive chez les marcheurs (89%). 

Défiance sur la sécurité dans les écoles et les transports

Sur le détail des mesures annoncées par Edouard Philippe, les doutes sont importants. Près des trois quarts des Français (74%) ne croient pas que les transports publics fonctionneront en toute sécurité pour les usagers et le personnel, ni que les établissement scolaires rouvriront en toute sécurité pour les élèves et le personnel (73%). Et plus de sept personnes interrogées sur dix (72%) ne pensent pas qu'il y aura assez de masques pour faire face aux besoins de tous les Français.

En revanche, plus de la moitié des sondés (54%) estiment que tous ceux qui présenteront des symptôme du Covid-19 pourront être testés. Et près de six Français sur dix (58%) sont convaincus que l'Etat pourra proposer des hébergements aux personnes infectées si elles ne peuvent pas ou ne souhaitent pas rester chez elles. Enfin, selon ce sondage, le report de la réouverture des bars et des restaurants à début juin au plus tôt est justifiée pour 61% des Français. Cette approbation est partagée par la moitié des sympathisant RN, 58% des LFI, sept EELV sur dix (70%), les trois quart des proches du PS (76%), 76% des sympathisants LREM et 74% des soutiens LR. 

*Cette enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro a été réalisée par internet les 28 et 29 avril 2020, sur un échantillon de 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.