Vaccin obligatoire pour les soignants : "C’est décidé de façon unilatérale, nous n’avons pas été consultés", dénonce Force ouvrière

Yves Veyrier se demande notamment qui va contrôlé le pass sanitaire. "C’est assez compliqué et moi je ne peux pas cautionner cela", a-t-il affirmé. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Yves Veyrier lors d'une conférence de presse, le 17 juillet 2020.  (VALERIE VREL / MAXPPP)

"C’est décidé de façon unilatérale, nous n’avons pas été consultés auparavant", a déclaré jeudi 15 juillet sur franceinfo, Yves Veyrier, le secrétaire général de Force ouvrière (FO), tandis que le vaccin contre le Covid-19 pour les personnels de santé, ou le pass sanitaire pour les salariés d’établissements recevant du public, sera obligatoire sous peine de licenciement, selon le nouveau projet de loi du gouvernement.

>>> Covid-19 : suivez notre direct 

"Les annonces sont faites et on nous met devant le fait accompli", a poursuivi Yves Veyrier. "Qui va faire la police ? Quels sont les motifs qui seront cautionnés ou non ? C’est assez compliqué et moi je ne peux pas cautionner cela."

Yves Veyrier a rappelé qu’il était favorable à la vaccination, insistant néanmoins sur le fait "qu’il n’était pas utile d’amener dans le même temps le bâton du licenciement. Cela risque plus de tendre les choses que de ne les faciliter."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.