Transports : plus obligatoire, le masque reste recommandé

Publié
Transports : plus obligatoire, le masque reste recommandé
France 3
Article rédigé par
A. Chopin, M. Birden, L. Barbier - France 3
France Télévisions

C’est une nouvelle habitude ancrée dans les gestes du quotidien depuis deux ans, dont on peut se défaire depuis lundi 16 mai : ne plus forcément porter de masque dans les transports en commun. Encore faut-il arriver à s’en passer.

À Besançon (Doubs), dans le tramway, lundi 16 mai, il flottait une drôle d’atmosphère, comme si les passagers sans masque se demandaient s’ils faisaient le bon choix. "Ce matin j’hésitais, et comme je suis parti un peu vite, je n’ai pas pris le masque", dit un passager. Cela fait deux ans que le masque était obligatoire dans les transports. À Bordeaux (Gironde) par exemple, certains attendaient cette libération et d’autres non. "C’était assez contraignant, et surprenant de ne le porter nulle part, sauf là", déclare une femme. "Pour l’instant, je trouve ça un peu trop tôt", affirme une passagère.  

"Un petit geste qu’on devrait tous conserver"

Sur les quais du métro parisien à l’heure de pointe, c’est la liberté retrouvée de faire la tête ou de sourire, sans se cacher et sans réelle appréhension. Le danger est encore bien présent pour ceux qui préfèrent garder le masque. "On est vraiment tous les uns sur les autres, et ça me paraît évident que c’est un peu dangereux. On a tous des parents âgés, des parents fragiles. Je trouve que c’est un petit geste qu’on devrait tous conserver", estime une passagère. S’il n’est plus obligatoire, le port du masque reste recommandé, notamment pour les passagers les plus fragiles. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.