Pass vaccinal : l'Assemblée nationale sous tension

Publié
Pass vaccinal : l'Assemblée nationale sous tension
Article rédigé par
T. Cuny, M. regnault, M. Le Rue - France 3
France Télévisions

Coup de théâtre à l'Assemblée nationale dans la nuit du lundi 3 janvier. Une manœuvre de l'opposition a conduit à la suspension de l'examen du texte concernant la mise en place du pass vaccinal. Les critiques de l'opposition pleuvent contre le gouvernement.

Dans l'hémicycle, le Premier ministre prend la parole et ne cache pas sa colère. Jean Castex fustige les députés de l'opposition qui ont selon lui bloqué les débats sur le pass vaccinal le lundi 3 janvier. "Le virus galope et vous tirez sur le frein-à-main", a-t-il clamé. En effet, la veille, l'opposition a profité d'un moment où la majorité était clairsemée afin de voter une suspension de séance à minuit. Pour Valérie Pécresse, la faute revient au gouvernement qui n'arrive pas à tenir sa majorité.

Le 15 janvier comme objectif

Malgré le couac et l'ambiance électrique à l'Assemblée nationale, la majorité se veut rassurante sur l'adoption du pass vaccinal. Christophe Castaner, président du groupe LREM, assure : "Notre objectif est que ce texte aboutisse le plus vite possible parce que dans la situation sanitaire que nous connaissons, le temps n'est pas aux coups politiques, il est à l'action". Les débats ont repris mardi 4 janvier au soir et devraient seterminer à 3 heures du matin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.