Pass sanitaire : quelle stratégie pour endiguer l'épidémie ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pass sanitaire : quelle stratégie pour endiguer l'épidémie ?
France 3
Article rédigé par
Y.Arbaoui, M.Lassaga, P.Montels, N.Karczinski - France 3
France Télévisions

En métropole, les hôpitaux du sud de la France sont sous tension. Dans ce contexte la mise en place du pass sanitaire suffira-t-elle à contrer la quatrième vague de l'épidémie ? Avec cette mesure, le gouvernement veut inciter plus encore à la vaccination contre le Covid-19.

À Paris, quelques dizaines de personnes se sont rassemblées jeudi 5 août dans la soirée pour protester la décision du Conseil constitutionnel. Mais vendredi matin, sur les terrasses de Toulouse (Haute-Garonne), l'idée de présenter à partir de lundi un pass sanitaire semble bien accueillie. Selon un sondage, 59% des Français ne voient aucun problème à présenter le pass dans un bar ou un restaurant.

Des "sanctuaires" sans Covid

En déplacement à Avignon (Vaucluse), le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal promet une semaine de rodage avant que les contrôles ne commencent. "En mettant le pass sanitaire dans ces lieux, on veut en faire des sanctuaires où le virus ne rentre pas, parce que les personnes qui s'y trouvent sont vaccinées ou ont un test négatif", a déclaré Gabriel Attal. La circulation du virus est toujours très intense, notamment dans le sud de l'Hexagone et dans l'outre-mer. Mais pour certains épidémiologistes, le pass sanitaire est avant tout incitatif envers la vaccination. Plus de 44 millions de Français ont reçu une première dose, avec un objectif de 50 millions d'ici la fin du mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.