Pass sanitaire : le précieux sésame également exigé dans les bases de loisirs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pass sanitaire : le précieux sésame également exigé dans les bases de loisirs
France 2
Article rédigé par
C.Pain, A.Delabre, P.Jouffriault - France 2
France Télévisions

Le pass sanitaire, en vigueur dans les centres de loisirs et les bases nautiques, sera étendu le 9 août, a annoncé mercredi 28 juillet le gouvernement. Les clients sont parfois sceptiques sur l'utilité de ce dispositif. 

Le lac du Salagou, à Clermont-l'Hérault (Hérault) est un paradis pour les amateurs de voile, canoë, paddle et VTT. Pour louer du matériel dans la base de loisirs, il faut toutefois présenter son pass sanitaire. Depuis lundi 26 juillet, en moyenne un visiteur sur quatre se voit refuser l'accès. "Notre cœur de métier, c'est justement de faire passer du bon temps à nos clients, aux touristes qui viennent découvrir notre région, donc ce côté contrainte administrative, ce n'est pas agréable", commente Emeric Dupont, responsable d'activités de la base de plein air de Salagou. 

Incompréhension 

Une famille lyonnaise, qui a navigué durant deux heures, admet avoir du mal à s'y retrouver entre les sites soumis ou non au pass sanitaire. "Sur les plages à 100 mètres d'ici on n'a pas besoin du pass sanitaire, on n'a pas besoin du masque, et là dans un lieu où l'on est moins nombreux que sur la plage, on se retrouve à avoir toutes ces obligations", confie le père de famille. Le manque à gagner des bases de loisirs pourrait profiter à de plus petites structures, dont la capacité d'accueil n'exige pas le pass sanitaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.