Pass sanitaire : la SNCF se dit prête à des contrôles massifs à partir du 9 août, dans les gares et à bord des trains

Le pass sanitaire ne sera pas contrôlé dans chaque train mais les contrôles seront importants, indique la compagnie ferroviaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Photo d'illustration du pass sanitaire qui doit devenir obligatoire dans les trains à partir du 9 août.  (EMILE KEMMEL / MAXPPP)

Beaucoup de monde est attendu sur les routes et dans les transports lors du week-end du samedi 31 juillet et du dimanche 1er août, à l’occasion du grand chassé-croisé des vacances entre juilletistes et aoûtiens. À la SNCF, c’est plus d’un million de voyageurs qui vont prendre le train. Un défi logistique auquel s’ajoutera bientôt celui du contrôle du pass sanitaire, à partir du 9 août dans les TGV, les intercités et les trains internationaux.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct

À la gare de Lyon à Paris, les voyageurs seront quelque 330 000 à transiter pendant ce week-end du milieu de l'été. L’occasion pour le PDG de SNCF Voyageur, Christophe Fanichet, de faire un point sur la mise en place prochaine du pass sanitaire : "Il se met en œuvre le 9 août. Tout l’entreprise est mobilisée, c’est une course contre-la-montre mais nous serons prêts. La vérification du pass sanitaire sera faite partout, et à tout moment, avec une règle d’or que je rappelle à tous nos voyageurs qui vont prendre un train, c'est : un billet, un masque et un pass sanitaire."

Des contrôles massifs

Pour que les trains puissent partir à l’heure, les contrôles ne pourront pas être systématiques, confirme le PDG de SNCF Voyageur. Mais ils seront massifs, que ce soit en gare avant le départ, pendant le voyage ou à la descente. Un voyageur contrôlé dans le train sans pass sera sanctionné. "Si vous montez à bord d’un train et que vous faites l’objet d’une vérification du pass sanitaire et que vous ne l’avez pas, la réponse est très simple : vous enfreignez la loi et vous serez verbalisé de 135 euros, explique Christophe Fanichet. Pour autant vous pourrez poursuivre votre voyage car c’est le masque qui est la protection sanitaire. Le pass sanitaire est une modalité indispensable mais ce n’est pas une protection contre le virus."

Mais si vous êtes contrôlés en gare, avant le départ, et que vous n’avez pas de pass sanitaire, vous ne pourrez pas monter dans le train, confirme le patron de SNCF Voyageur. "En revanche, s’ils ne peuvent pas voyager parce qu’ils n’ont pas de pass sanitaire, nous rembourserons tous les Français qui n’ont pas de pass sanitaire. L’entreprise fera tout son possible pour ça se passe bien pour les Français et donc ça sera remboursement intégral et sans frais du billet de train", explique Christophe Fanichet.

Reste le cas des voyageurs non vaccinés et qui seraient dépistés positifs au Covid-19, 48 heures avant leur départ. Comment seront-ils remboursés ? La SNCF n’a pas encore défini les modalités. 

Pass sanitaire à la SNCF : explications de Sarah Lemoine
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.