Covid-19 : un député agressé par des militants anti-pass sanitaire, un responsable d'un centre de vaccination attaqué

Publié Mis à jour
Covid-19 : un député agressé par des militants anti-pass sanitaire, un responsable d'un centre de vaccination attaqué
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Des militants opposés au pass sanitaire s'en sont pris à un député LREM de Saint-Pierre-et-Miquelon, dimanche 9 janvier, devant son domicile. Deux jours plus tôt, c'est un collaborateur du centre de vaccination dans le Haut-Rhin qui avait été attaqué par trois personnes. 

Des menaces aux violences physiques : un cap a-t-il été franchi ? Dimanche 9 janvier, à Saint-Pierre-et-Miquelon, des projectiles ont été lancés au visage de Stéphane Claireaux, un député de la majorité, en marge d'une manifestation contre le pass vaccinal. Un manifestant lui a même arraché son masque. "C'est un lynchage, une lapidation", a déploré le député.

Un responsable d'un centre de vaccination pris pour cible

Un passage à l'acte regretté dans un communiqué par l'association à l'origine de la manifestation, même si elle pointe une supposée provocation de l'élu. Lui a expliqué être juste sorti pour entamer un dialogue, et dénonce un climat de violence. "Je ne peux pas comprendre cette violence-là, a affirmé Stéphane Claireaux. J'avais des gens en face de moi que je connaissais, ils étaient défigurés par la haine." L'agression a été dénoncée par le chef de l'État et une bonne partie de la classe politique. Les élus ne seraient pas les seuls pris pour cibles. Devant un centre de vaccination contre le Covid-19 de Munster (Haut-Rhin), les forces de l'ordre ont patrouillé toute la journée, car vers 20 heures, vendredi, son responsable a été agressé à coup d'objets tranchants. 


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.