Covid-19 : restrictions sanitaires moins strictes en France pour certains touristes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
tourisme sanitaire
FRANCEINFO
Article rédigé par
A.-C. Poignard, P. Miette - franceinfo
France Télévisions

Tous les Européens qui sont vaccinés n'auront plus besoin de test PCR pour entrer en France à partir du 9 juin. Mais la réciproque sera-t-elle vraie pour les Français qui souhaitent voyager cet été ?

Visiter le Louvre, à Paris, le château de Versailles, dans les Yvelines, ou découvrir le Mont-Saint-Michel, dans la Manche. À partir du 9 juin, les touristes étrangers pourront s'y presser. Les conditions d'entrée en France ont été définies par une carte colorée en trois couleurs : vert, orange et rouge. En vert, l'espace européen, l'Australie ou encore le Japon. Pour ces pays, pas besoin de test PCR pour les vaccinés, selon Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État chargé au tourisme. Un test PCR ou antigénique de moins de 72 heures sera demandé en revanche pour les autres.

Le pass sanitaire européen très attendu

En orange, les États-Unis et le Royaume-Uni. Un voyageur vacciné devra présenter un test négatif. S'il n'est pas vacciné, il faudra un motif impérieux, un test négatif et respecter sept jours d'isolement à l'arrivée en France. Pour les pays classés en rouge, comme l'Inde, un motif impérieux, un test négatif et une quarantaine à l'arrivée sont obligatoires. Et pour le sens inverse, chaque pays fixe ses propres conditions d'entrée : isolement recommandé en Suède, quarantaine en Irlande par exemple. À partir du 1er juillet, le certificat sanitaire européen pourrait changer la donne et permettre de voyager plus librement au sein de l'Union européenne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.