Covid-19 : le pass sanitaire, outil pour limiter la "quatrième vague"

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : le pass sanitaire, outil pour limiter la "quatrième vague"
FRANCEINFO
Article rédigé par
C. Giroud - franceinfo
France Télévisions

Le Premier ministre Jean Castex a défendu le pass sanitaire mercredi 21 juillet. Il ne sera pas exigé dans les établissements scolaires notamment.

Jean Castex a levé des doutes sur le pass sanitaire mercredi 21 juillet. Il n'en faudra pas pour se rendre dans son établissement scolaire à la rentrée. "Toute notre stratégie depuis le début de la crise a consisté à veiller que les enfants de France soient le plus possible scolarisés. Alors on ne va pas exiger maintenant un pass sanitaire dans les établissements scolaires", a expliqué mercredi midi le Premier ministre.

Un objectif ambitieux pour la fin août

Jean Castex a aussi précisé que les restaurateurs devront seulement contrôler le certificat de vaccination, mais pas l'identité des personnes. Ils ne seront pas tenus responsables en cas de fraude. Enfin, il a annoncé l'ouverture de cinq millions de rendez-vous de vaccination dans les deux semaines à venir pour faire face à l'afflux de demandes. L'objectif est d'atteindre 50 millions de primo-vaccinés à la fin août.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.