Covid-19 : face au risque de 4e vague, l'Elysée envisage de rendre le pass sanitaire obligatoire pour les restaurants et cinémas

Emmanuel Macon va s'adresser aux Français ce lundi soir. Selon les informations de franceinfo, il pourrait annoncer la vaccination obligatoire pour les soignants et l'extension du pass sanitaire. Le chef de l'Etat va aussi évoquer la relance économique. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Emmanuel Macron lors d'une allocution en mars 2020.  (STÉPHANIE BERLU / FRANCE-INFO)

Alors qu'un Conseil de défense a lieu lundi 12 juillet au matin à l'Élysée, Emmanuel Macron s’adressera à 20 heures aux Français pour dire notamment comment l'exécutif entend faire face à l'épidémie de Covid-19, et notamment la progression du variant Delta. Il n'y aura pas d'obligation vaccinale généralisée, selon les informations de franceinfo, mais un rôle accru donné au pass sanitaire.

Depuis la semaine dernière, l’exécutif martèle que la vaccination est la seule solution. Emmanuel Macron ne devrait pas aller au-delà de la vaccination obligatoire pour les soignants, peut-être de quelques autres professions dans le secteur du soin, au contact du public, comme les aides à domicile ou les pompiers, selon les informations de franceinfo,. L'outil ce sera donc le pass sanitaire. Et sur ce point le président de la République a évolué.

"Nous ne sommes plus le 28 avril" 

Ce pass "ne sera jamais un droit d'accès qui différencie les Français", avait assuré Emmanuel Macron, dans une interview à la presse régionale fin avril. Il "ne saurait être obligatoire" dans les restaurants, théâtres et cinémas. Cette époque est révolue, "nous ne sommes plus le 28 avril", admet son entourage. A l’Elysée, les yeux sont de nouveau braqués sur les indicateurs de l’épidémie. A taux de croissance constant, il pourrait y avoir près de 15 000 cas de contamination le 1er août, plus de 60 000 à la fin du mois.

Selon l’un de ses amis, le président de la République pense que les Français ne sont pas prêts à accepter la vaccination obligatoire pour tout le monde, mais il veut une réponse efficace assure un conseiller. Aujourd’hui le pass sanitaire ne doit être présenté que dans les lieux qui accueillent plus de 1 000 personnes. La jauge peut être drastiquement réduite. Il est envisageable de l’exiger y compris pour aller au restaurant, reconnait une source gouvernementale. Même chose pour le cinéma et le théâtre. "Le président de la république veut être pragmatique et proportionné", dit son entourage. A lui de dire où il place le curseur.

Emmanuel Macron va aussi parler "relance économique et sociale"

Le chef de l'Etat doit dire s’il décide de repousser l’âge de départ à la retraite à 64 ans, un dossier sur lequel même ses soutiens lui déconseillent de prendre un risque. Un cadre de la majorité résume l’exercice : "même si l’épidémie n’est pas derrière nous, il doit montrer qu’il en tire déjà les leçons, et qu’il projette sans attendre le pays vers l’avenir." 

Un grand texte sur la prise en charge des personnes dépendantes, premières victimes du Covid, est aussi dans les cartons, considéré comme un possible marqueur avant la présidentielle. Emmanuel Macron devrait aussi donner son arbitrage sur la garantie jeune universelle, une allocation d’environ 500 euros combinée à un accompagnement personnalisé pour trouver du travail. Un dispositif qui existe déjà mais qui serait élargi pour répondre aux difficultés d’une génération percutée par la crise. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pass sanitaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.