Covid-19 : face au variant Delta, "un sprint est lancé pour la vaccination", estime Olivier Guérin, membre du Conseil scientifique

Olivier Guérin rappelle que le vaccin "n'est pas un sésame d'immunité" mais permet d'éviter de faire des formes graves.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Olivier Guerin, chef du pôle gériatrie du CHU de Nice et membre du Conseil scientifique, lors d'une conférence de presse à Nice, le 22 février 2021. (VALERY HACHE / AFP)

Alors que le variant Delta pourrait devenir majoritaire "dès ce week-end" selon le ministre de la Santé, Olivier Véran, le professeur Olivier Guérin, membre du Conseil scientifique, estime qu’un "sprint est lancé pour la vaccination". Egalement chef du pôle gériatrie du CHU de Nice et président de la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG), il rappelle néanmoins que le vaccin "n’est pas un sésame d’immunité" mais permet d’éviter "de mourir ou de finir en réanimation". Il appelle ainsi à la vaccination obligatoire des soignants.

franceinfo : Souhaitez-vous une attitude plus dure envers les non-vaccinés, en transformant notamment l’incitation en une obligation ?

Olivier Guérin : On peut le voir comme une attitude plus dure pour non les non-vaccinés ou une attitude plus conciliante pour les vaccinés. Je pense que c’est un peu comme cela qu’il faudrait envisager les choses. Sur le variant Delta, on sait deux choses essentielles : d’abord, il est beaucoup plus contagieux donc cela pose une vraie difficulté dans le risque de propagation épidémique. Ensuite, une fois que le schéma vaccinal est complet, c’est-à-dire une fois qu’on a reçu les deux doses, ce schéma est protecteur des formes graves et du risque de décès. De fait, on a une urgence absolue, un sprint qui est lancé, pour la vaccination. Mais attention, le vaccin ne protège qu'à moitié du risque de transmission. Il faut être bien conscient que le vaccin n’est pas un sésame d’immunité. C’est un sésame pour éviter de mourir ou de finir en réanimation.

Pensez-vous que le temps de l’explication et de l’argumentation est aujourd’hui terminé ?

Malheureusement, c’est le Delta qui en décide ainsi. Sa propagation est tellement rapide qu’il n’y a plus trop le temps de faire de la pédagogie. Je ne sais pas si on l’a bien faite sur les mois précédents, on peut se poser la question, mais en tout cas, maintenant, il faut se vacciner, c’est une urgence véritable. La vaccination est une arme extrêmement puissante pour ne pas faire de forme grave et il faut absolument l’utiliser. Il n’y a strictement rien de rationnel qui nous dise qu’il ne faut pas l’utiliser.

Le Conseil scientifique estime-t-il qu’il faut rendre la vaccination obligatoire pour les soignants ?

Oui, tout simplement parce que ce sont ceux, nous sommes ceux, qui sont les plus proches de nos concitoyens les plus à risque, dans notre activité quotidienne. Ensuite, je pense qu’il faut vraiment qu’on ait une réflexion sur les professions les plus exposées et de ce fait exposantes. Par exemple, les professionnels du service à domicile qui peuvent faire rentrer, lorsqu’ils ne sont pas vaccinés, le Covid-19 forme Delta, dans les domiciles des personnes âgées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.